Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

la bête noire - Page 2

  • Toute la Vérité de Karen Cleveland

    Imprimer

    la bête noire, robert laffont, karen cleveland, toute la vérité, roman d'espionnage, cia

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Toute la Vérité ?

       "Un roman d'espionnage écrit par une ancienne analyste de la CIA, c'est quand même plutôt tentant, non ?"

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Vivian, maman de quatre enfants et analyste à la CIA s'apprête à faire une grande avancée dans son travail grâce à un algorithme qu'elle a créé. Mais parmi les photos d'agents dormants russes qu'elle pense avoir débusqués, elle tombe sur celle de son mari. Toute sa vie serait-elle donc basée sur un mensonge ?"

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Honnêtement, c'est un super roman, plein de rebondissements et de révélations à couper le souffle, avec quand même un petit air de déjà vu à la Blacklist. Il règne une telle tension qu'il est véritablement très difficile de le lâcher avant d'avoir le fin mot de l'histoire. Bien sûr, le fait que l'auteur ait elle-même travaillé pour la CIA ajoute une touche de réalisme à la fois excitante et effrayante (les agents dormants sont parmi nous !). Malgré tout, certaines choses me semblent un peu énorme et par dessus tout, j'ai eu du mal avec l'héroïne dont les actes sont parfois particulièrement stupides pour quelqu'un qui est censé travailler pour la plus redoutable agence de renseignement du Monde. Alors bien sûr, lorsque les sentiments entrent dans l'équation, lorsqu'il s'agit de sauver la vie de votre mari et de vos enfants, il est plus difficile d'être rationnel mais quand même. Dans tous les cas, j'ai du mal à croire qu'une femme puisse rester avec son mari en apprenant ce qu'elle apprend, et alors même que tout au long du roman elle se rappelle toutes les façons dont il l'a manipulée."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "J'ai vraiment aimé la fin et ses surprises que j'espérais plus que je les attendais mais je reste sur mon sentiment précédent malgré tout. Ça ne m'empêche pas pour autant d'être curieuse de ce qu'écrira Karen Cleveland à l'avenir et de vous recommander celui-ci sans hésiter."

     

        Mlle Alice, merci, et à jeudi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques de la Bête Noire ICI

    Catégories : Lire et Enquêter 3 commentaires
  • Sous Son Toit de Nicole Neubauer

    Imprimer

    la bête noire,robert laffont,sous son toit,thriller,policier,nicole neubauer

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Sous son Toit ?

       "Un nouveau livre de la Bête Noire, un nouvel auteur à découvrir, une intrigue qui se déroule en Allemagne et semble prometteuse..."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "L'avocate Rose Benninghoff est retrouvée dans son appartement, la gorge tranchée. Arrivés sur les lieux, les inspecteurs découvrent très vite un adolescent caché dans sa cave, couvert de sang. La conclusion est facile mais le père du jeune Oliver n'est pas n'importe qui et tout se complique..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Le livre n'est pas mauvais en soi, les pages ont même défilées plutôt facilement pour tout dire mais il a plusieurs points faibles. On aborde beaucoup de sujets, on s'égare un peu et par le même coup on ne fait qu'effleurer ce qui devrait être au centre du livre. La vie des policiers, les intrigues secondaires, tout ça prend trop de place et entre le titre, le meurtre et l'histoire que l'on suit réellement, on finit par se demander si l'auteur elle-même sait vraiment où elle veut nous emmener. Il y a donc beaucoup d'idées, chacune capable de donner un bon roman à condition d'être mieux exploitée mais à force tout finit par tomber complètement à plat. De plus, je ne sais pas si le système judiciaire allemand est rendu fidèlement en ce qui concerne la protection de l'enfance mais si c'est le cas, je suis choquée !!"

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "J'ai décidément beaucoup de mal à exprimer ce que j'ai ressenti durant ma lecture, surtout sans vous spoiler, mais comme le reste du livre, la fin est décevante sans être mauvaise. Elle est plutôt mal amenée, mal argumentée, mal préparée. Bref, ça ne prend pas."

     

        Mlle Alice, merci, et à jeudi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques de la Bête Noire ICI

    Catégories : Lire et Enquêter 0 commentaire
  • La Griffe du Diable de Lara Dearman

    Imprimer

    thriller,la bête noire,robert laffont,la griffe du diable,lara dearman

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec La Griffe du Diable ?

       "Les thrillers en général, la collection de la Bête Noire en particulier, je suis toujours attentive aux nouvelles sorties. Mais quand, en plus, l'action se passe sur l'île de Guernesey, se sont tous mes voyants qui s'allument."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Jennifer Dorey est retournée vivre chez sa mère après des problèmes sérieux à Londres et la mort de son père. Sur l'île de Guernesey, elle pense pouvoir se reposer tout en travaillant à quelques articles pour la presse locale mais lorsqu'elle va trouver le corps d'une jeune fille sur la plage, ce sont tous les démons du passé qui vont resurgir..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Sans surprise, j'ai adoré le cadre. L'île, ce qu'elle peut avoir de magique et d'angoissante à la fois, son histoire, ses secrets... J'ai plus que jamais envie de m'y rendre et l'auteur a réussi à me faire voyager. L'enquête est interessante aussi, l'histoire assez originale, sur plusieurs décennies, nous happe facilement même si le démarrage est tout de même assez long et que lorsque l'on se trouve enfin dans le vif du sujet, il n'est pas très difficile de deviner qui est le coupable. J'ai déploré également son profil, qui n'est pas un secret, dès les premières pages nous connaissons ses origines, qui ne fait que renforcer l'idée des îliens qu'une telle abomination ne peut être que le fait d'un étranger. Mais le problème majeur réside dans les personnages. Pas qu'ils ne sont pas interessants ou pas attachants mais on en sait trop peu ou trop tard pour véritablement s'impliquer à leur côté. On retrouve le trait malheureusement redondant des auteurs bâtissant une saga et qui veulent en garder sous le coude pour la suite."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "J'ai bien aimé ce livre, son histoire, sa lecture. Le problème, c'est que ses héros ne vont pas me manquer une seconde. L'île un peu en revanche. Mais est-ce que ce sera suffisant pour me donner envie de lire la suite, je ne suis pas sûre."

     

        Mlle Alice, merci, et à jeudi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques de la collection de la Bête Noire ICI

    Catégories : Lire et Enquêter 0 commentaire