Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

émile zola

  • Belle Époque d'Elizabeth Ross

    Imprimer

    belle époque,elizabeth ross,collection r,robert laffont,émile zola,les repoussoirs

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Belle Époque?

       "Je suis toujours de près la collection R qui offre de nombreux bonheurs de lecture. Ici ce sont aussi bien la couverture magnifique, l'époque, l'histoire inspirée de Zola mais aussi le fait qu'il n'y ait qu'un tome qui m'ont attirée."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Maude Pichon est une jeune fille sans grande beauté qui a fuit la province pour vivre la belle vie à Paris. Ses illusions vont malheureusement s'envoler aussi vite que ses économies et elle finira par accepter un emploi de repoussoir consistant à mettre en valeur ses riches et jolies clientes par sa propre insignifiance."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "C'est un livre qui m'a beaucoup rappelé Waterloo Nécropolis de Mary Hooperlu il y a peu et celles qui ont aimé apprécieront certainement également celui-ci. L'époque est bien dépeinte et la lecture agréable sans être par trop compliquée. L'héroïne se trouve face à des choix difficiles et aura des réactions très humaines dans lesquelles on se retrouve facilement, fera des erreurs, évoluera, se retrouvera. L'histoire est vraiment intéressante et peu commune et l'on comprend qu'à la lecture de la nouvelle de Zola, Elizabeth Ross n'ait pas résisté à l'envie de la développer, ce qu'elle fait parfaitement dans le respect de l'original. Mon grand regret en revanche est qu'elle ne joue pas le jeu à fond. Elle décide en effet de choisir une héroïne qui sera seulement quelconque et non particulièrement laide comme ses collègues et c'est là choisir un peu la facilité et finalement rentrer dans le jeu de ce qu'elle dénonce. Il est apparemment vraiment difficile de défendre le point de vue selon lequel l'apparence n'a pas d'importance."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "J'ai particulièrement apprécié que les Repoussoirs, nouvelle de quelques pages à peine de Zola, suive Belle Epoque. La plume d'Elizabeth Ross souffre un peu de la comparaison mais il ne faut pas oublier que nous sommes tout de même en littérature jeunesse et que par-dessus tout, n'est pas Zola qui veut."

     

        Mlle Alice, merci, et à dimanche prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques de la Collection R ICI

    et celle de Waterloo Necropolis LÀ.

    Catégories : Lire en Légèreté 10 commentaires