Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

albin michel

  • La Goûteuse d'Hitler de Rosella Postorino

    Imprimer

    la goûteuse d'hitler, hitler, Rosella posterino, 39-45, seconde guerre mondiale, Albin Michel

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec La Goûteuse d'Hitler ?

       "Je suis une personne étrange mais le mot Hitler, dans le titre d'un livre, ça peut facilement me faire craquer. La période me fascine, j'adore en savoir toujours plus, découvrir de nouvelles facettes de l'Histoire et creuser la psychologie des ses pires et de ses meilleurs personnages."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Alors que Rosa s'est installée à la campagne, chez ses beaux-parents qu'elle connait encore si peu, pour échapper aux bombardements sur Berlin, elle est réquisitionnée pour devenir goûteuse d'Hitler et va devoir affronter chaque nouvelle journée avec la peur de mourir empoisonnée..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "Ici, suivre une allemande pendant la guerre, passer de l'autre côté de la frontière, c'était déjà pour moi une promesse alléchante. Plonger au coeur du système méconnu des goûteuses d'Hitler, un bonus inespéré. Malheureusement, le résultat ne s'est pas révélé aussi passionnant que je l'espérais, sûrement parce que le côté roman prend trop le dessus. Je ne suis pas sûre de savoir exactement comment l'expliquer mais on ne sent pas assez la réalité qui se cache derrière cette histoire. De plus, j'ai eu beaucoup de mal à m'attacher à l'héroïne qui m'a longtemps plus agacée que touchée. Il y a heureusement d'autres éléments beaucoup plus convaincants mais sous-exploités à mon goût : la palette des personnages des goûteuses, l'histoire d'amour avec un SS, le complot contre Hitler. Il y a avait de la matière...

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "La fin est très mélancolique et il y a tellement de choses que l'auteur laisse en suspend ! Comme tout au long de ce roman, j'ai l'impression que les parties qui auraient pu être les plus interessantes sont toutes celles qu'elle a laissé de côté. J'ai quand même aimé ce roman mais je sais que je l'oublierai vite aussi, loin de HhHH ou la Part de l'Autre."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des livres autour de cette période ICI

     

    Alors, vous craquez pour "La Goûteuse d'Hitler" ?

    Catégories : Lire des Romans 2 commentaires
  • Poucette de Hans Christian Andersen - Illustré par Marco Mazzoni

    Imprimer

    poucette, la petite poucette, conte pour enfants, Hans Christian Andersen, Marco Mazzoni, Albin Michel

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Poucette ?

       "C'est sur Instagram que j'ai découvert, grâce à une amie, l'existence de cette nouvelle collection de classiques chez Albin Michel. Il en existe trois pour le moment : Poucette, Pinocchio et le Magicien d'Oz. Bien qu'ils soient tous magnifiques, c'est celui-ci, dont je ne connaissais pas l'histoire, qui m'a attirée en premier."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Poucette est née dans une fleur. Pas plus grande qu'un pouce, ses aventures vont se révéler aussi extraordinaires que périlleuses..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       « Ce livre est une véritable merveille, rien à redire de ce coté-là. Les illustrations sont extrêmement poétiques et j’avoue, avec honte, que je ne me serais pas doutée qu’il s’agissait de l’oeuvre d’un homme. Elles dénotent, en tous cas, une grande sensibilité qui se marie parfaitement avec le conte. J’ai bien aimé également cette petite histoire que j’avais certainement déjà entendu dans mon enfance mais dont je ne gardais aucun souvenir. Enfin, j’ai apprécié que la collection, le conte et l’illustrateur soient présentés à la fin de l’ouvrage. »

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "Je vais essayer de vous expliquer le mélange d'émotions que j'ai ressenti... D'abord, j'ai été déçue, il manque pour moi une conclusion à cette histoire. Ensuite, en lisant les explications présentes, j’ai compris que la fin avait été changée et même si je sais qu’au cours des siècles ce fut le cas à diverses reprises, ça me laisse malgré tout perplexe. En revanche, je suis d’accord avec la direction prise par les auteurs mais ils auraient du selon moi aller jusqu’au bout de leur décision et offrir une vraie fin aux lecteurs, je suis donc frustrée. Si vous vous y retrouvez dans tout ça…" 

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

     

    Alors, vous craquez pour "Poucette" ?

    Catégories : Lire en Images 0 commentaire
  • Agatha Raisin Enquête 10 - Panique au Manoir de M.C. Beaton

    Imprimer

    Agatha raisin, m. c. beaton, agatha raisin enquête, panique au manoir, albin michel

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Panique au Manoir ?

       "Alors même que ma PAL est déjà bien fournie et que je me promets régulièrement de ne plus acheter de livres avant de l'avoir exterminée, je ne peux pas résister à une nouvelle enquête de notre chère Agatha."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Afin d'éviter de croiser James tous les jours, Agatha décide d'aller s'installer dans le Norfolk et de se lancer dans l'écriture d'un roman policier. Mais lorsque le châtelain du village meurt assassiné exactement de la façon dont elle le décrit dans les premières pages de son manuscrit, tous les regards se tournent une fois de plus vers elle..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Voilà encore un tome que j'ai vraiment apprécié. Tout d'abord parce qu'en délocalisant l'action, l'auteur nous apporte un peu d'air frais dans les aventures d'Agatha, ensuite parce que, grand bien nous fasse, James reste quasi absent de l'histoire. J'ai toujours beaucoup d'affection pour Agatha, qui a plus de qualité qu'elle -même pourrait le croire et qui sans s'en rendre compte, essaie d'aider les autres, comme elle le fait ici avec les femmes de Fryfam qui en ont marre de voir leurs maris passer toutes leurs soirées au pub. Je me suis aussi amusée et j'ai même apprécié la présence de Charles et la relation qu'ils arrivent petit à petit à mettre en place entre eux. Si seulement elle pouvait arrêter de coucher avec lui une bonne fois pour toute !"

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Je suis très mitigée sur la fin. J'ai été surprise et amusée sur le coup mais je sens que ça n'annonce rien de bon pour Agatha et ça me rend triste pour elle. J'aimerais bien que l'auteur fasse enfin preuve d'un peu plus d'indulgence pour son héroïne et lui offre une petite part de bonheur..."

     

        Mlle Alice, merci, et à jeudi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des enquêtes d'Agatha Raisin ICI