Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

ann granger

  • Le Témoignage du Pendu d'Ann Granger

    Imprimer
    • le témoignage du pendu, Ann Granger, Ben Ross, elizabeth rossabeth, ben et Elizabeth, saga ben ross, policier anglais, époque victorienneMlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Le Témoignage du Pendu ?

       "C'est une série qui m'a essentiellement séduite jusqu'ici par son cadre, son époque et ses couvertures sublimes, ce qui est déjà pas mal mais ne suffit pas forcément à vous tenir en haleine très longtemps. Mais comme j'essaie de venir à bout de mes séries en cours, je me suis finalement décidée à me lancer dans ce cinquième tome."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Le dernier meurtrier que Ben a arrêté est sur le point d'être pendu lorsqu'il demande à lui parler. Il n'essaie pas de plaider sa cause, comme le policier le redoutait, mais avant de mourir, il souhaite confesser avoir assisté à un meurtre seize ans plus tôt. Mais alors que Ben voudrait enquêter, les indices sont bien minces et le principal témoin, n'est déjà plus de ce monde..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "Je n'avais pas des attentes très élevées quant à cette histoire, je dois bien l'avouer. Les deux premiers tomes étaient sympathiques, sans plus, j'avais trouvé Ben insignifiant dans le troisième et la résolution de l'enquête décevante dans le quatrième. Sans parler du fait que l'on a dépassé depuis longtemps le seuil de l'inspiration ou de l'hommage à Anne Perry. Pourtant, cette fois, tout s'équilibre enfin. C'est le premier tome, je crois, où je n'ai aucune critique majeure à émettre sur les personnages ou sur l'intrigue. J'ai tourné les pages sans me faire prier, j'ai trouvé l'histoire plutôt originale et j'ai aimé suivre deux enquêtes différentes, ce qui permet de ne pas s'ennuyer. Il y a un peu trop de coïncidences à mon goût et l'énigme n'est pas bien compliquée à résoudre mais c'était une lecture sympathique."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "La fin, même si elle colle aux réalités de l'époque, est un peu dure à digérer, pour au moins l'une des deux enquêtes. J'espérais un peu plus que ça sûrement après un récit plutôt bien réussi. Mais je referme malgré tout ce roman avec une bonne impression générale de ma lecture et j'ai cette fois bien envie de lire la suite."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des livres d'Ann Granger ICI

     

    Alors, vous craquez pour "Le Témoignage du Pendu" ?

    Catégories : Lire et Enquêter 0 commentaire
  • Un Flair Infaillible pour le Crime d'Ann Granger

    Imprimer

    un flair infaillible pour le crime,ann granger,enquête,angleterre,lizzie et ben

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Un Flair Infaillible pour le Crime ?

       "Malgré mes réserves sur les tomes précédents, l'époque, mon inépuisable optimisme et les couvertures sublimes me font replonger à chaque fois..."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Quand Lizzie n'essaie pas de s'immiscer dans les enquêtes de son mari, se sont les meurtres qui s'invitent dans sa vie. Aussi, lorsque l'un de ses voisins est retrouvé mort et qu'elle se rend compte être l'une des dernières personnes à lui avoir parlé, elle ne peut faire autrement que d'intervenir..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "J'ai bien aimé cette intrigue, peut-être plus que les précédentes. Il y a toujours des choses qui me chiffonnent, comme l'incroyable ressemblance d'un grand nombre d'éléments avec les livres d'Anne Perry, au hasard, mais les personnages ont enfin pris un peu d'épaisseur. Je trouve toujours que Lizzie résout une trop grande partie des énigmes, faisant passer son mari pour un idiot mais je commence malgré tout à plus apprécier Benjamin Ross et à trouver de plus grandes nuances dans la palette d'individus rencontrés. L'enquête policière est intéressante et bien menée, le choix de cet homme mystérieux, assassiné sans qu'on ne sache rien de lui ou presque, est judicieux et on tourne rapidement les pages, impatients de savoir tout ce qu'il nous cache."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "La fin gâche tout. Jusqu'à la dernière ligne on attend la révélation d'un secret, d'une querelle, d'une incompréhension peut-être. N'importe quoi qui donnerait un motif valable à ce crime mais qui malheureusement n'arrive jamais. Quand ce ne sont pas les personnages, c'est donc la conclusion qui flanche. La bonne nouvelle c'est que la marge d'évolution reste ouverte..."

     

        Mlle Alice, merci, et à jeudi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques sur Lizzie et Ben ICI

    Catégories : Lire et Enquêter 0 commentaire
  • Un Assassinat de Qualité d'Ann Granger

    Imprimer

    un assassinat de qualité,ann granger, ben ross, Londres

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Un Assassinat de Qualité?

       "Je continue cette petite série que je trouve sympathique et dont les couvertures sont absolument splendides. Oui, je suis faible."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Londres, 1867, le fog recouvre toute la ville. Le lendemain matin, Allegra Benedict, la belle épouse italienne d'un marchand d'art de Piccadilly, est retrouvée assassinée dans Green Park. Ben sera chargé de l'enquête mais les fils sont difficiles à dénouer quand personne ne dit rien. Heureusement sa femme Lizzie et leur domestique, Bessie vont l'aider à démasquer le meurtrier..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Si j'aime bien cette série, ce n'est pas non plus un coup de coeur et depuis le début, je me demande bien pourquoi. C'est pourtant plus qu'inspiré de la série des Pitt d'Anne Perry que j'adore pourtant. Cette fois-ci, j'ai enfin réussi à mettre le doigt dessus. Si Lizzy n'a déjà pas la force de caractère de Charlotte Pitt, le problème principal c'est surtout Ben qui, disons-le franchement, à la charisme d'une huître, très loin donc de Thomas Pitt. Voilà ce qui pêche dans cette série, les personnages principaux, et c'est quand même un sérieux handicape. Pourtant, jusqu'à maintenant, je les avais aimés mais dans ce tome-ci, non seulement on ne suit quasiment que Ben mais en plus nous retrouvons notre couple gentiment marié et installé. Est-ce qu'on ne vient pas de nous arnaquer de la partie la plus intéressante de l'histoire ? J'ai même cru un moment que j'avais dû rater un tome ou qu'il n'avait pas été traduit, mais non. Pour le reste tout y est, Londres, son brouillard, une époque qui me passionne et une enquête honnête mais il manque toujours le principal..."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Si cela reste une pâle imitation d'une de mes séries préférées, j'ai quand même bien envie de lire la suite. Je sais que ce n'est pas trop rationnelle mais une imitation c'est mieux que rien et en éternelle optimiste, j'ai toujours l'espoir qu'elle s'améliore."

     

       Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques sur les aventures de Lizzie et Ben ICI

    Catégories : Lire et Enquêter 4 commentaires