Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

chick lit

  • J'Arrête Quand je Veux de Coralie Khong-Pascaud

    Imprimer

    j'arrête quand je veux, Coralie Khong-pascaud, chick lit

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec J'Arrête Quand Je Veux ?

       "Je connais un peu Coralie par les réseaux sociaux, j'avais vraiment apprécié son premier roman Loin de Berkley Hall et j'ai donc été ravie qu'elle me propose également de lire celui-ci."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Élisa ne se déplace jamais sans son smartphone vissé à la main et son fiancé n'en peut plus ! Alors qu'elle pense que ce n'est qu'une petit dispute de plus, il lui pose un ultimatum : lui ou le téléphone..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "L'auteur a une plume agréable, le texte est facile et agréable à lire, tout glisse, rien ne m'écorche l'oreille - oui, pour moi les textes sont comme des mélodies. J'ai également aimé le thème choisi, étant moi-même complètement accro à mon téléphone, je me sens un peu visée, et la plongée dans le monde de l'édition n'est pas pour me déplaire non plus. Donc écriture et cadre, top. J'ai également adoré toute la partie qui se déroule à la campagne et j'ai donc été un peu déçue qu'elle soit si courte et arrive si tard, d'autant qu'on l'attendait depuis la scène d'introduction. J'aurais également aimé une héroïne un peu moins dans la maladresse, on en a déjà tellement vu, et j'avoue que j'ai un peu de mal à ressentir de l'empathie pour Élisa quand elle passe sa pause-déjeuner chez le coiffeur au lieu de se rendre à une importante réunion qu'elle a complètement zappé. Enfin, et j'en suis désolée, l'histoire d'amour n'a pas vraiment fait vibrer mon petit coeur romantique."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "La fin se précipite un peu et j'ai tiqué à plusieurs reprises. Hop, j'échange deux mots avec un tel ou un tel et dix ans de rancunes et de rancoeurs sont envolées. C'est magique ! Mais vous me connaissez, je m'attarde toujours sur beaucoup de petits détails mais ça ne veut pas dire que je n'ai pas aimé l'ensemble et j'ai passé un agréable moment de déconnexion avec ce livre.

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des livres Coralie Khong-Pascaud

     

    Alors, vous craquez pour "J'Arrête Quand je Veux" ?

    Catégories : Lire en Légèreté 2 commentaires
  • Mini-Accro du Shopping de Sophie Kinsella

    Imprimer

    mini-accro du shopping,sophie kinsella,chick lit,saga accro du shopping,becky bloomberg

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Mini-Accro du Shopping?

       "J'ai découvert Sophie Kinsella dès la sortie en France des aventures de Becky, l'accro du shopping, ça commence donc à dater mais je ne me lasse pas de sa plume et de son humour qui vous mettent toujours de bonne humeur."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Becky a eu une fille. Une mini-elle donc, déjà accro à la carte Visa de ses parents et aux fringues de luxe avant même d'avoir atteint ses trois ans, ce qui ne manquera pas de créer des tensions entre ses parents."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Même si je pense que Sophie Kinsella est un génie de la chick-lit, l'accro du shopping, ou du moins les tomes qui ont suivi le premier opus, n'ont pas ma préférence. Et ça se vérifie de nouveau ici. Le problème c'est que pour faire durer une série telle que celle-ci, il faut que l'héroïne reste stupide et ne s'améliore pas, ça facilite les situations cocasses. Donc plus on avance, plus j'ai envie de gifler Becky. Et son mari semble d'accord avec moi, d'ailleurs, pendant une grande partie du livre, on se demande vraiment ce qu'ils font ensemble, rien ne se dégage de ce couple. Dans le troisième tiers de l'histoire, justement celui où elle fait enfin des efforts, on commence à la prendre en pitié alors que l'on sait pertinemment qu'elle recommencera à nous taper sur les nerfs dès le prochain tome. Mais c'est la force de l'auteur. Du coup, on pardonne tout, on oublie et on rigole, c'est tout ce qu'on demandait. Et je vous ai parlé de sa gosse insupportable?"

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Ça reste malgré tout du Sophie Kinsella, même les moins bons sont géniaux. Alors en dépit d'un début un peu difficile, je sais que je me jetterai sur ses prochains romans et même sur les futures aventures de Becky à Hollywood."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des romans de Sophie Kinsella ICI

    Catégories : Lire en Légèreté 2 commentaires
  • Les Spellman se Déchaînent de Lisa Lutz

    Imprimer

    les spellman se déchaînent,spellman et associés,la revanche des spellman,lisa lutz,chick lit,polar

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Les Spellman se Déchaînent?

       "Il y a quelques années de cela, j'avais lu le premier volet de cette série. En toute honnêteté, je n'en garde pas un souvenir impérissable! Mais que voulez-vous, j'ai quelques tocs et quand je commence une saga, j'ai du mal à la laisser inachevée..."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Izzy Spellman, détective, semble s'être mise dans un sacré pétrin et vient de se faire arrêter pour la quatrième fois du mois. Un petit saut en arrière est indispensable pour qu'elle nous raconte ce qui lui est arrivé, de l'injonction que son voisin a demandé contre elle au comportement suspect de tous les membres de sa famille!"

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "De deux choses l'une: soit ma mémoire me fait défaut, soit l'auteur s'est considérablement améliorée entre les deux tomes! C'est malicieux, farfelu et original. On se prend au jeu et on cherche avec Izzy les secrets que sa famille tente de lui cacher. Même si on voit venir le dénouement gros comme une maison, on passe sans conteste un très agréable moment!"

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Comme je l'ai dit, pas de grosse surprise à la fin mais pas de déception non plus. Et Lisa Lutz nous garde même en haleine jusqu'au prochain tome grâce aux histoires de coeur d'Izzy. Vivement la sortie poche de la Revanche des Spellman, en espérant qu'il soit à la hauteur!"

     

        Mlle Alice, merci, et à dimanche prochain...

    Découvrez toutes mes chroniques de la Saga Spellman ICI