Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

hqi

  • Mon Bel Oranger de José Mauro de Vasconcelos

    Imprimer

    mon bel oranger, enfant précoce, surdoué, zèbre, hqi, José Mauro de vasconcelos

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Mon Bel Oranger ?

       "Chose peut-être étrange, c'est ma psy qui m'a conseillée ce livre, en m'avertissant toutefois que bien qu'il soit considéré comme un livre jeunesse, il était extrêmement dur..."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Zézé est un enfant de cinq ans qui grandit dans une famille très pauvre, qui a la main leste quand il s'agit de le punir. D'ailleurs, il en est persuadé, il a le diable en lui, puisque tout le monde le dit. À moins que sa précocité et sa sensibilité hors norme n'y soient pour quelque chose..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Je n'ai pas trouvé le début long, comme j'ai pu le lire dans plusieurs chroniques, mais c'est vrai que les éléments essentiels, ceux que l'on a besoin de connaître pour bien appréhender la situation, mettent du temps à venir. Pour autant, je ne me suis pas ennuyée parce qu'il est difficile de ne pas se prendre d'affection pour se petit garçon à l'imagination débordante, qui a appris à lire tout seul et qui apporte des fleurs à sa maîtresse parce qu'elle est la seule à ne pas en recevoir. Il y a de nombreux passages qui sont des petits bijoux dans ce texte et qu'il doit falloir lire plusieurs fois pour bien en apprécier toutes les facettes. La sensibilité de Zézé me touche et j'ai espéré avec lui, aimé avec lui et souffert avec lui. Je crois que j'ai rarement pleuré aussi franchement en lisant un livre."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Je n'aime que les "Happy End" alors cette lecture ne fut pas facile mais, malgré tout, je ne regrette pas ma rencontre avec Zézé. En revanche, il est vrai que je ne conseillerais pas ce titre à de jeunes enfants. Maintenant, il ne me reste plus qu'à essayer de comprendre pourquoi ma psy a eu envie de m'orienter vers ce livre !"

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Catégories : Lire des Romans 0 commentaire
  • Potens d'Ingrid Desjours

    Imprimer

    ingrid desjours,potens,surdoués,hqi,mensa,thriller,garance hermosa

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Potens ?

       "Il s'agit du seul roman d'Ingrid Desjours que je n'avais pas encore lu, il était donc naturel que j'y vienne. En plus, il parle des surdoués à un moment où je m'intéresse particulièrement au sujet, je n'ai donc pas hésité à le ramener des Quais du Polar."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Charlotte a été ébouillantée et poignardée avec une rare violence et les suspects ne manquent pas au sein du club de surdoués Potens. Pour les démasquer, et grâce à son QI hors-norme, la psycho-criminologue Garance Hermosa va infiltrer l'association alors qu'elle se débat elle-même avec des problèmes personnels..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Heureusement que je n'ai pas découvert Ingrid Desjours par ses premiers romans parce que je n'aurais jamais persévéré jusqu'à Tout pour Plaire et les Fauves, qui m'ont vraiment plu. Et honnêtement, si je ne savais rien de l'auteur, j'aurais volontiers utilisé les mots "psychologie de comptoir" et "clichés et préjugés". Les poncifs sur les surdoués sont aberrants, le club est un ramassis de psychopathes et pourtant... Pourtant, Ingrid Desjours est psychologue et c'est habituellement son point fort même. Ici, elle centre toute la force de son analyse sur Garance, son enquêtrice, et ça fonctionne très bien, si ce n'est que cela la rend détestable et c'est bien dommage. Et pourtant encore, Ingrid Desjours est HQI (surdouée) et a appartenu au club Mensa, le double à peine camouflé de Potens, et j'espérais que le lecteur finirait sa lecture avec une notion plus juste de ce  qu'est un surdoué alors que c'est plutôt le contraire. Je ne suis peut-être pas complètement objective sur le sujet mais malgré tout, je suis déçue. Quant à l'enquête, je me suis un peu ennuyée."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Le dénouement de l'intrigue est interessante mais pas vraiment surprenante, c'est donc là encore une petite déception et que dire du dernier chapitre qui ne résout rien et nous laisse le bec dans l'eau..."

     

        Mlle Alice, merci, et à jeudi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des livres de d'Ingrid Desjours ICI

    Catégories : Lire et Enquêter 0 commentaire