Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

livre doudou

  • Ton Âme Soeur (ou Presque) de Kristan Higgins

    Imprimer

    Kristan Higgins, blue heron, ton âme soeur ou presque, Harper Collins, feelgood book, livre doudou

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Ton Âme Soeur ou Presque ?

       "J'essaie autant que possible de ne jamais rater la sortie d'un nouveau Kristan Higgins, qui ne m'a jamais déçue à ce jour."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Dans la ville de Manningsport, on retrouve Connor O'Rourke, patron du pub local et on en apprend plus sur sa relation chaotique avec la belle mais tourmentée Jessiva Dunn..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Ici, on s'éloigne un petit peu de la famille Holland que l'on a suivi jusqu'à présent et même si on les croise régulièrement, ils m'ont un petit peu manqué. Il y a d'autres petites choses qui pour moi placent cet opus légèrement derrière les autres et cela tient essentiellement aux héros. S'ils se tournent autour depuis aussi longtemps, on a du mal à comprendre que Connor ait attendu plus de dix ans pour imposer son point de vue ou faire un pas vers le frère de sa bien-aimée. Quant à Jessica, on a beau comprendre son traumatisme, son obstination à croire qu'elle sait tout mieux que les autres et qu'elle est la seule à pouvoir s'occuper de son frère ont fini par m'agacer. Même si elle n'est pas responsable de tout ce qu'elle a subi, elle l'est de son malheur actuel et j'ai moins accroché à son personnage et par répercussion, à son histoire d'amour. Enfin, le petit détail qui tue, et ça, il me semble l'avoir déjà relevé précédemment, c'est que de nouveau tous ces personnages sont incroyablement beaux !! À croire qu'il s'agit d'une ville composée intégralement de mannequins. Mais malgré ces défauts, ne vous méprenez pas, lire un Kristan Higgins nous emporte dans un univers doux et chaleureux, d'entraide et de bienveillance qui font chaud au coeur et cela reste toujours un plaisir même si je vous conseille plus volontiers À un Détail Près ou l'Amour et Tout ce qui va Avec."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Le happy end est vraiment à l'américaine, la jolie maison et les bébés en route. Pas forcément ce qui me fait le plus rêver mais chacun son truc."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des livres de Kristan Higgins ICI

    et celles de la saga Blue Heron, LÀ.

    Catégories : Lire en Légèreté 0 commentaire
  • Bon Retour à la Maison de Debbie Macomber

    Imprimer

    bon retour à la maison,debbie macomber,charleston,livre doudou,feelgood book

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Bon Retour à la Maison ?

       "Je suis une inconditionnelle de Debbie Macomber grâce aux Éditions Charleston. Il y a peu d'auteurs à mon humble avis donc les livres vous feront autant de bien."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "À 18 ans, Cassie s'est enfuie pour épouser son petit ami, laissant derrière elle une famille qu'elle aimait pourtant plus que tout. Treize plus tard, après avoir réussi à s'extraire d'un mariage violent et tenté de rebâtir sa vie pas à pas, elle reçoit une lettre de sa soeur aînée..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Je crois que j'ai rarement autant pleuré en lisant un livre. C'est drôle parce que la semaine dernière je vous parlais de La Saison des Roses qui raconte également le destin de trois soeurs dont une a quitté la maison très tôt. Ici, les raisons sont bien différentes et Cassie a traversé des épreuves au-delà de ce que je peux imaginer. Ce n'est d'ailleurs pas pour rien que j'ai choisi de publier ma chronique aujourd'hui. Ce livre est un message d'espoir, qui nous parle d'une femme incroyablement courageuse qui, jour après jour, tente de remettre sa vie sur des rails, pour elle et pour sa fille, avec une devise : "une bonne décision à la fois". Rien que pour ça, il faut lire ce livre. Mais les scènes avec ses soeurs sont celles qui m'ont le plus remuée et l'alternance des points de vue nous permet de connaître les sentiments et les regrets de chacune et de n'être que plus émue à chaque fois qu'elles font un peu les unes vers les autres."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "J'aurais voulu que ça ne s'arrête pas, j'aurais voulu plus de détails, plus de scènes de retrouvailles, plus d'amour... Bref, je crois qu'il s'agit de mon premier coup de coeur de l'année. Ah si ! Une seule petite chose me contrarie : Charleston a encore changé son format d'édition !"

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des livres de Debbie Macomber ICI

  • Merry and Bright de Debbie Macomber

    Imprimer

    debbie macomber,conte de noel,merry and bright,livre doudou,feelgood book

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Merry and Bright ?

       "Est-il possible de passer Noël sans lire un seul conte, une seule romance dont c'est le thème principal ? Pour ma part, j'ai du mal à résister et je suis tombée sur celui-ci lors de ma recherche de la parfaite pépite. Debbie Macomber ne m'a jamais déçue et elle écrit des livres qui vous réconfortent toujours, cela semblait donc un choix évident."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Débordée de travail, Merry n'a pas de vie sociale et sa famille décide de l'inscrire sur un site de rencontre. Très vite, elle y fait la connaissance de Jay qui, sans qu'elle le sache, n'est autre que son patron qu'elle déteste..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Vous l'avez compris, il s'agit ici plus ou mois d'une adaption de Vous avez un message, le film avec Tom Hanks et Meg Ryan. J'ai trouvé le début trop peu vraisemblable : les deux héros s'inscrivent sur un site de rencontre et tombent instantanément l'un sur l'autre. De plus, Jayson, qui avait du mal à croire, trois jours plus tôt, que son cousin puisse vouloir se marier, se découvre d'un coup tout à fait prêt à tomber amoureux. C'est vraiment trop facile et manque d'approfondissement mais comme toujours, on a envie d'y croire et on se laisse facilement convaincre. J'ai adoré la famille de Merry, les échanges entre son frère et Jay sont très touchants, l'amour est palpable. En comparaison, je trouve qu'il nous a manqué quelques éléments sur Jayson pour que ce soit équilibré, on ne rencontre même pas son oncle par exemple, dont il doit pourtant reprendre l'entreprise. Mais je suppose qu'on ne peut pas s'attendre à ce que ces petites histoires écrites spécialement pour Noël soient aussi bien développés que les autres romans de l'auteur même si c'est bien dommage."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "C'est mignon tout plein. J'ai passé un joli moment de lecture, baignée dans l'ambiance de Noël et tout est bien qui finit bien, évidement."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des livres de Debbie MacombeICI

    Catégories : Lire en Légèreté 4 commentaires