Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

londres

  • La Liste des Sept de Mark Frost

    Imprimer

    la liste des sept, mark frost, twin peaks, conan doyle, angleterre, londres

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec La Liste des Sept ?

       "Je dois dire que les nouvelles couvertures de 10/18 sont quasiment irrésistibles. Ajoutez à ça un mystère à Londres autour de Conan Doyle, écrit par le créateur de Twin Peaks et je suis irrémédiablement perdue."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "N'écoutant que son grand coeur, le jeune Arthur Conan Doyle, se rend à une mystérieuse séance de spiritisme pour venir en aide à une jeune femme. Mais rien ne va se dérouler comme prévu et des assassins sont maintenant à ses trousses..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Alors que je pensais plonger avec délice dans ce roman et le dévorer en quelques jours, j'ai finalement mis plus de deux semaines à le terminer. Je n'ai jamais réussi à accrocher et à me laisser emporter par l'histoire. Tout était un peu "too much" à mon goût : les explications trop abracadabrantesques, le personnage principal trop naïf, les rebondissements trop attendus. On passe de l'humour et du léger au drame le plus profond, on a l'impression que l'auteur n'arrive pas à choisir ni où il veut aller, ni comment il veut y aller. On est loin de l'histoire originale et étonnante à laquelle je m'attendais. En fait, j'ai plutôt l'impression d'avoir déjà lu cette histoire cent fois."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Il me reste en mémoire un bon souvenir des références à Sherlock Holmes, d'une rencontre avec la Reine Victoria et des frères jumeaux à la fois sympathiques et émouvants mais ça ne suffit pas à sauver le tout. De plus, après avoir suivi les nombreux rebondissements pour arrêter l'infâme comploteur de l'histoire, sa fin nous est racontée par personnage interposé, ce qui est quand même un peu fort. Quant à la dernière phrase du roman, je ne sais pas encore si elle m'a amusée ou si elle est seulement encore plus convenue que tout le reste..."

     

        Mlle Alice, merci, et à jeudi prochain...

     

    Alors, vous craquez pour "La Liste des Sept" ?

    Catégories : Lire et Enquêter 1 commentaire
  • Retour à Whitechapel de Michel Moatti

    Imprimer

    michel moatti,jack l'éventreur,retour à whitechapel,withechapel,crime,londres,blitz

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Retour à Whitechapel ?

       "Si le sujet de Jack l'Éventreur ne me paraît jamais inintéressant, il me faut confesser que c'est ici surtout la couverture qui m'a donnée envie d'acheter ce livre. Ajouter à cela que j'ai rencontré l'auteur, très sympathique, aux Quais du Polar 2016, et vous comprendrez que toute résistance était inutile."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "À la mort de son père, Amélia Pritlowe, infirmière pendant le Blitz, va découvrir que sa mère n'était autre que Mary Jane Kelly, la dernière victime de Jack. Elle n'aura alors plus qu'une idée en tête, traquer celui qui lui a enlevé sa mère..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "J'ai beaucoup aimé la force de l'écriture de Michel Moatti qui nous emmène, sans l'ombre d'un doute, dans les rues sombres de Spitalfields, au milieu de la misère et du désespoir. J'ai particulièrement été marquée par la scène de la grève que je vous laisse découvrir sans vous en dire plus. Après, je n'ai finalement pas plus été happé que ça par l'histoire, qui se décompose, selon moi, en de trop nombreux éléments: des extraits du journal d'Amélia en 1941 puis retour en 1888 pour l'enquête sur la mort de Mary Jane Kelly, puis retour en arrière encore pour retracer les premiers meurtres, puis on repart pour observer les dernières heures de Mary encore en vie. Cette découpe est fatigante et casse le récit, c'est dommage."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "J'ai beaucoup de choses à dire sur la fin et ce, sans vous spoiler. Littérairement, j'ai beaucoup aimé la façon dont tout cela se termine, ce qui est évidement très positif, mais du point de vue de l'énigme réelle que l'auteur tente de résoudre, à savoir la véritable identité de Jack l'Éventreur, je ne suis pas convaincue. Pas convaincue une seconde, tout d'abord, par les arguments que Michel Moatti à l'air de trouver irréfutables quand ils sont bien minces, mais surtout, la déception vient du fait qu'il ne répond absolument pas à la question essentielle qui est pour moi plus "pourquoi" que "qui". Pourquoi Jack tuait et surtout, surtout, pourquoi s'est-il arrêté ? Et alors même qu'il nous vante son portrait psychologique du tueur, il en manque la partie principale. Je salue en revanche les dernières pages qui, après la fin de l'histoire, retrace le portrait des protagonistes et des évènements et nous apportent quelques éclaircissements, des pages qui selon moi devraient être systématiques lorsque l'on romance un sujet réel et qui sont pourtant bien rares."

     

        Mlle Alice, merci, et à jeudi prochain...

     

    Alors, vous craquez pour "Retour à Whitechapel" ?

    Catégories : Lire et Enquêter 0 commentaire
  • Smoke de Dan Vyleta

    Imprimer

    smoke, dan vyleta, la fumée, londres, robert laffont

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Smoke ?

       "Nan mais vous avez vu cette couverture ? Et puis l'histoire, le cadre, l'époque ont fait le reste. Il me fallait ce livre !"

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Et si nos mauvais actes et nos mauvaises pensées étaient visibles ? Si une fumée s'échappait de nous à chaque fois que nous mentions ? C'est ce qu'il se passe dans cette Angleterre du XIXe siècle où seuls les aristocrates ne fument pas, disciplinés depuis leur plus jeune âge. À moins que tout cela ne soit qu'un vaste mensonge..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "L'idée de départ est fascinante, originale et les premières pages nous emportent facilement par leur originalité et leurs personnages. Le mystérieux Thomas, son indomptabilité, son passé trouble ne peuvent que faire mouche et on a hâte d'en savoir plus sur tout cet univers. Si cet intérêt ne s'est jamais démenti tout au long de ma lecture, il y a tout de même eu des passages plus difficiles. L'histoire comme l'écriture sont trop denses en quelques sortes. Parfois on se demande où on va, on s'embourbe dans des histoires secondaires, on part dans un sens, puis dans l'autre, on tourne en rond dans des détails inutiles. Cela rend la lecture laborieuse et c'est dommage parce qu'avec plus de simplicité, elle gagnerait en force. On passe également du point de vue d'un personnage à l'autre sans jamais vraiment le ressentir dans l'écriture et on ne cesse donc de s'interroger sur qui parle. Je l'ai d'autant plus remarqué que je venais de lire Un Chant d'Enfant de Raphaël Gérard, où l'auteur alterne également les points de vue mais cette fois-ci avec brio. Le ton, le vocabulaire change à chaque fois et on sait tout de suite qui nous raconte son histoire. Pourtant lui n'a qu'une obscure petite maison d'édition pour vendre son livre, preuve s'il en faut que quelque chose ne tourne vraiment pas rond au royaume du livre. Bref, je vous reparle de ce roman au cours du mois mais finissons-en avec le dernier souci de Smoke : je n'ai jamais réussi à me prendre d'affection pour l'héroïne ce qui, vous l'admettrez, est plutôt handicapant."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Attention spoiler ! Je ne vois pas d'autres solutions que de vous résumer la fin pour vous expliquer à quel point je l'ai trouvé absurde : les héros essaient d'empêcher un évènement tout au long du livre pour finalement décider de le déclencher eux-même. Et, cerise sur la gâteau, ça finit comme ça, sans qu'on sache s'ils ont pris la bonne décision ou pas. Merci !"

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Catégories : Lire et Imaginer 4 commentaires