Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

rentrée littéraire

  • Avis à mon Exécuteur de Romain Slocombe

    Imprimer

    avis à mon exécuteur,romain slocombe,robert laffont,rentrée littéraire

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Avis à mon Exécuteur?

       "C'est le troisième livre de la rentrée littéraire que j'ai eu l'occasion de pouvoir découvrir, une histoire d'espion, de guerre froide et de mystères, ça me tentait énormément."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Victor Krebnistsky nous raconte ses années d'espionnage pour Moscou, et comment il s'est peu à peu rendu compte que ceux pour qui il travaillait était loin de l'idéal communiste qu'il poursuivait."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Ce livre n'est pas inintéressant, loin de là, cela dit il a été une déception pour moi, je ne vous le cacherai pas. Et la raison principale en est le résumé officiel qui promettait bien des choses que l'on ne retrouve finalement pas à la lecture. Si vous parcourez la quatrième de couverture, vous penserez comme moi que vous vous apprêtez à lire l'histoire d'un homme que l'on a chargé d'assassiner son meilleur ami et qui comprend à ce moment-là qu'il est temps de s'enfuir. En fait, ça, c'est la fin du livre. Vous voyez où est le problème? Victor Krebnistky détaille en fait les opérations dont il a été acteur ou témoin afin de nous expliquer comment il en est arrivé là. Et bien que se soit extrêmement instructif, il s'agit principalement d'une liste de lieux, de noms russes assez difficiles à lire alors je ne vous parle même pas de les retenir, de meurtres, de massacres, de sigles sans fin. Heureusement que l'auteur écrit bien, ce qui facilite l'ingurgitation d'autant d'informations mais cela reste trop dense pour être un véritable plaisir."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Ça s'arrête un peu au milieu de nul part, peut-être au moment le plus intéressant. J'ai du entrecouper ma lecture d'autres livres plus léger, et me suis trimballée le livre plusieurs semaines. Je dois donc dire que le sentiment prédominant lorsque je l'ai enfin refermé fut le soulagement."

     

        Mlle Alice, merci, et à mercredi prochain...

    Catégories : Lire des Romans 4 commentaires
  • Le Bal des Hommes de Gonzague Tosseri

    Imprimer

    le bal des hommes,gonzague tosseri,robert laffont,rentrée littéraire

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Le Bal des Hommes?

       "C'est une fois encore un livre que j'ai eu la chance de recevoir de la part des éditions Robert Laffont et que j'ai choisi parce que l'enquête policière me tentait."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Deux tigres sont retrouvés morts au zoo et le directeur a cru bon de faire appeler la mondaine. L'inspecteur Blèche, spécialiste du milieu homosexuel, compte faire semblant d'enquêter gentiment quand il va finalement tomber sur des informations intéressantes."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "C'est étonnant parfois comme un livre vous emporte sans que vous sachiez dire pourquoi. J'ai lu ce livre rapidement et avec plaisir mais je ne sais pas vraiment à quoi ça tient. L'enquête n'est qu'un vague prétexte pour être honnête, et devient très vite secondaire. On découvre alors tout un tas d'intrigues secondaires et on en apprend plus sur l'inspecteur Blèche. Habituellement, c'est quelque chose qui m'aurait plutôt déplu mais ici, je trouve que tout est très bien amené. Je n'ai pas eu l'impression de me perdre mais bien de suivre un fil logique dans la vie du jeune flic. Je ne sais pas si tout cela tient sur le héros, l'époque, l'ambiance ou l'écriture, sûrement sur une combinaison de tout cela, mais en tous cas, ça fonctionne bien pour moi."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Je ne peux même pas dire que la fin réponde parfaitement aux questions de l'enquête mais là encore, les personnages sont les plus importants et je ne suis pas sortie déçue après le point final."

     

        Mlle Alice, merci, et à mercredi prochain...

    Catégories : Lire et Enquêter 4 commentaires
  • Le Plus Beau de Tous les Pays de Grace McCleen

    Imprimer

    le plus beau de tous les pays, Grace McCleen, rentrée littéraire, nil, éditions nil

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Le Plus Beau de tous les Pays?

       "J'ai rencontré ce livre grâce aux éditions Nil. La couverture et le résumé m'ont donné envie de découvrir cette histoire racontée par une petite fille de 10 ans."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Judith est sûre que sa fin est proche. Lundi, Neil, son camarade de classe, va lui mettre la tête dans les toilettes et elle va se noyer. Sauf que Judith à la foi. Alors elle prie, elle demande un miracle, espère de la neige alors qu'on est en Octobre. Et lundi matin, quand elle se lève, le monde est recouvert de son manteau blanc."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "J'ai lu plusieurs chroniques sur ce livre et presque toutes parlent de coup de cœur. Et comme pour la femme qui décida de passer une année au lit, il y a quelque chose que j'ai du mal à appréhender. Ce n'est pas du tout une critique mais j'essaie vraiment de comprendre comment on peut adorer se plonger ainsi dans le malheur des autres. En ce qui me concerne, j'avais mal au ventre tellement j'étais angoissée pour Judith, cette lecture m'a tendue et m'a donc été assez désagréable. De plus, je n'ai pas du tout apprécié la façon dont est traitée la religion. Certes, Judith et son père appartiennent à une communauté religieuse que certains qualifieraient d'extrémiste, voire d'illuminée, et il y a sûrement beaucoup de choses à un dire. Mais ici, on a l'impression qu'à la fin, le père et la fille seront heureux s'ils arrêtent de croire en Dieu. Sans parler du fait que Judith entend Dieu dans sa tête et qu'il la culpabilise de tout ce qui arrive autour d'elle alors même que cette enfant est la gentillesse incarnée. Ce n'est ni juste, ni la conception que je me fais de Dieu."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Je regrette de dire que j'étais soulagée de fermer ce livre. Je pense qu'il s'adresse à un certain public et que je n'étais clairement pas la bonne cible. Certains ont besoin de ce genre de livres pour se plonger dans des sujets sérieux, des réflexions, quant à moi j'ai besoin de livres qui me divertissent pour arrêter d'y penser."

     

        Mlle Alice, merci, et à dimanche prochain...

    Catégories : Lire des Romans 8 commentaires