Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

robert laffont

  • Brutale de Jacques-Olivier Bosco

    Imprimer
    • la bête noire, brutale, Robert Laffont, thriller, policier, Jacques-Olivier BoscoMlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Brutale ?

       "Je crois que j'ai ce livre sur ma liseuse depuis sa sortie mais comme je n'aime pas lire en numérique, je l'avais un petit peu oublié. Le confinement étant l'occasion de revoir ses exigences à la baisse, j'ai ressorti mon Kindle et je ne le regrette pas."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Lise Lartéguy n'est pas une flic comme les autres. Elle paraît borderline, impulsive et incontrôlable à ses coéquipiers et ses supérieurs, en réalité, elle est pire que ça..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "Il y a beaucoup d'éléments que j'ai aimé dès les premières pages, qui nous plongent directement dans l'action, et par-dessus tout, l'héroïne avec son petit côté Dexter. En fait, le livre, c'est elle. D'ailleurs, le titre, c'est elle. L'intrigue finalement a moins d'importance, je me rends même compte en écrivant ces lignes que je ne la trouve pas transcendante mais que ça ne m'a pas du tout gênée. Non, ce qui nous importe c'est Lise, cette femme forte mais complètement malade, son parcours, ses pulsions. Et malgré toute sa noirceur, on l'aime vraiment, on ne peut s'empêcher d'avoir de l'empathie pour elle. J'ai adoré sa relation avec son frère, celle avec le Cramé aussi évidemment et puis les pistes d'explication. Malheureusement, j'aurais vraiment souhaité qu'elles conduisent à quelque chose, à une rédemption à défaut d'un changement ou d'une guérison qui paraît bien sûr impossible et c'est finalement le contraire qui se produit. Pour moi, c'est l'exemple même de l'auteur qui veut choquer, pousser le vice toujours plus loin et qui finit par en faire trop. Je l'ai ressenti également parfois dans l'écriture avec des mots crus totalement inutiles qui semblaient avoir été placé là après coup exprès, parce qu'on s'était soudain rappelé qu'on voulait faire dans le trash."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "La fin est à l'image de ce que je viens de dire et j'ai été vraiment déçue pour Lise. Je lis des polars pour la justice que l'on y trouve et qui nous donne l'illusion que l'univers s'équilibre et ce n'est pas du tout ce que j'ai ressenti ici."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des livres de la collection de la Bête Noire ICI

     

    Alors, vous craquez pour "Brutale" ?

    Catégories : Lire et Enquêter 3 commentaires
  • Les Loups de Daniel Cole

    Imprimer
    • les loups, Daniel Cole, la bête noire, Robert laffont, saga ragdoll, thrillerMlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Les Loups ?

       "Lors de la sortie des deux précédents opus, Daniel Cole et sa saga Ragdoll étaient partout. Cette conclusion, en revanche, s'est fait tellement discrète que j'ai failli la rater mais comme je me suis beaucoup attachée à Wolf, il fallait bien que je sache comment il allait se sortir de ce bourbier."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Wolf est de retour donc. Après plusieurs mois de cavale, il se rend sans résister. Son mentor vient de mourir, et alors que l'enquête a conclu à un suicide, lui ne peut s'y résoudre. Alors il passe un accord avec ses anciens supérieurs : des informations juteuses contre l'autorisation d'enquêter une toute dernière fois..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "Je crois que c'est celui que j'ai préféré des trois, ce qui est quand même une super nouvelle quand il s'agit de la fin d'une saga. Dès le départ, Wolf est au premier plan et c'est un personnage assez irrésistible je dois dire. J'ai eu un peu peur pendant un petit moment parce que la résolution de l'enquête semblait trop évidente mais finalement, ce n'est pas le plus important. L'auteur choisit un effet de nous livrer le coupable dès la moitié seulement du roman, quand le reste de l'intrigue sera consacré à essayer de prouver les certitudes des enquêteurs. Il y a également des retours dans le passé et plus, derrière tout cela, qu'un simple assassin (si je puis dire) mais cette fois-ci, Daniel Cole ne part pas complètement à la dérive dans des complots trop improbables et des attentats internationaux, pour mon plus grand plaisir. Enfin, la relation de Wolf et Baxter se noue et se dénoue à maintes reprises au fil des pages et nous tient en haleine jusqu'au dénouement."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "Je suis vraiment ravie d'avoir découvert cette série et la plume de Daniel Cole, même si j'avais été déçue du dénouement du premier tome. Il s'est largement rattrapé par la suite avec trois opus d'une grande qualité et une fin à la hauteur cette fois. Il ne me reste qu'une seule interrogation, pourquoi après avoir fait autant de battage autour des deux premiers tomes, l'éditeur a passé cette sortie sous silence. C'est vraiment dommage."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez ma chronique de la saga Ragdoll ICI

    et toutes mes chroniques de la Bête Noire par LÀ.

     

    Alors, vous craquez pour "Les Loups" ?

    Catégories : Lire et Enquêter 0 commentaire
  • La Nymphe Endormie d'Ilaria Tuti

    Imprimer
    • la nymphe endormie, ilaria tuti, roman policier italien, la bête noire, Robert laffontMlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec La Nymphe Endormie ?

       "J'avais été charmée par bien des points du premier tome et j'avais hâte de retrouver le cadre et les personnages d'Ilaria Tuti."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Alors même que son futur est de plus en plus incertain et que son passé ressurgit, c'est sur une enquête un petit peu particulière que doit se pencher le commissaire Battaglia, puisqu'il s'agit de découvrir l'histoire d'un tableau de grande valeur qui aurait été peint avec du sang..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "J'avais oublié pas mal de choses de ma précédente lecture, et en premier lieu l'histoire, mais retrouver Teresa Battaglia, c'est comme retrouver une vieille amie. Le livre irradie de sa chaleur, de son empathie et de sa bienveillance. C'est vraiment un personnage hors du commun. En contrepartie, je trouve que les autres membres de son équipe pâtissent un peu de cette aura trop envahissante pour que l'on arrive à bien les connaître même si la nouvelle venue est également très attachante. Pour ce qui est de l'enquête, elle m'a parue bien plus interessante que la première. Même si j'ai été étonnée que certains éléments soient sous-exploités, j'ai malgré tout était surprise de la révélation finale. Mais le point culminant de ce roman, c'est sans conteste sa forme. C'est à la fois poétique et tout en simplicité. J'ai vraiment adoré la façon dont est écrit ce texte, les mots, les phrases de l'auteur, l'esprit qui s'y cache sans en faire trop, sans dénaturer le côté policier, sans voler la vedette aux personnages principaux. C'est en dentelle, c'est une vraie réussite pour moi."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "Il y a un élément concernant le commissaire qui me fait espérer que l'auteur ne fera pas traîner cette série sur des tomes et des tomes, cela gâcherait l'effet, mais je serai évidement ravie de retrouver toute l'équipe pour un troisième opus et j'ai donc aimé cette fin qui nous promet de nouveaux rebondissements haletants."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des livres d'Ilaria Tuti ICI

    et celles de la Bête Noire, par LÀ.

     

    Alors, vous craquez pour "La Nymphe Endormie" ?

    Catégories : Lire et Enquêter 0 commentaire