Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

robert laffont

  • Les Dernières Heures de Minette Walters

    Imprimer
    • minette Walters, saga historique, les dernières heures, Robert laffont, la mort noireMlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Les Dernières Heures ?

       "J'ai une certaine affection pour Minette Walters et je suis heureuse de voir qu'elle est de nouveau publiée en France. En revanche, je ne connaissais d'elle que ses romans policiers jusque-là et j'ai un peu hésité à me lancer dans celui-ci mais j'ai décidé de lui faire confiance."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "En 1348, lorsque la pestilence frappe le Dorset, le seigneur de Develish n'est pas sur ses terres. Sa femme, Lady Anne, devra alors prendre seule les décisions qui s'imposent pour tenter de sauver le domaine et ses serfs mais tout son bon sens ne suffira pas à les mettre à l'abri de la famine qui guette..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "Ce roman m'a littéralement coupée le souffle. Trois chapitres et j'étais déjà irrémédiablement perdue, plongée au coeur de l'intrigue, incapable de lâcher le livre. Dans une histoire qui nous transporte dans un autre pays et à une autre époque, je trouve que c'est réellement un tour de force. Et mon intérêt ne s'est pas démentie au cours des 500 pages suivantes, moi qui n'aime pourtant pas particulièrement les pavés et qui ai peiné pour terminer le dernier Ken Follett. Le mot "page turner" qui est utilisé à toutes les sauces par les éditeurs est ici amplement justifié. Ce n'est pas un policier mais nous n'en sommes pas si loin, avec la pestilence dans le rôle du meurtrier, et des héros qui mettent tout en oeuvre pour se cacher de lui. La tension est à son comble et l'intérêt du lecteur retenu en otage. Les personnages sont indéniablement le point fort de ce huis clos et ils ne manquent ni de relief ni de diversité."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "Je n'ai découvert qu'à la dernière page qu'il s'agissait d'une saga en plusieurs tomes et ça m'agace vraiment. Je trouve légèrement malhonnête de ne pas le préciser sur la couverture. Pour en remettre une couche, cette fin est particulièrement abrupte, surtout en comparaison des développements auxquels nous avons été habitués tout au long du roman mais comme c'est le seul point faible du roman, je suis prête à le lui pardonner. En revanche, j'espère sincèrement que nous ne devrons pas attendre trop longtemps pour avoir la suite."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des livres de Minette Walters ICI

     

    Alors, vous craquez pour "Les Dernières Heures" ?

    Catégories : Lire des Romans 2 commentaires
  • Son Espionne Royale et le Mystère Bavarois de Rhys Bowen

    Imprimer
    • son espionne royale, son espionne royale et le mystère bavarois, le bête noire, Robert Laffont, tome 2, Rhys bowen, cosy mysteryMlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Son Espionne Royale et le Mystère Bavarois ?

       "J'étais plutôt enthousiaste à la lecture du premier tome et j'ai enchaîné directement avec celui-ci, histoire de faire plus ample connaissance avec Georgie."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "La reine demande à Lady Georgiana de Rannoch d'héberger une princesse de Bavière qu'elle espère bien jeter dans les bras de son fils afin de le détourner de cette américaine inconvenante... Et c'est bien connu, on ne dit pas non à la reine. Mais comment Georgie va-t-elle se débrouiller pour loger, nourrir et divertir la jeune fille alors qu'elle n'a pas un sous en poche ?"

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "Cette fois, ce fut une rencontre ratée. Comme souvent dans un tome deux, l'auteur nous rappelle les faits, nous présente de nouveau les personnages, brosse un tableau rapide de ce que nous aurions pu oublier. Ici, elle ne s'arrête malheureusement pas là et, pour se faire, réutilise mot pour mot, à l'identique, les formules déjà employées dans le tome précédent. C'est surtout le cas des traits d'humour et d'esprit d'ailleurs, comme si elle était tellement fière de ces derniers qu'elle ne pouvait pas s'empêcher de nous en faire profiter une nouvelle fois. C'est comme déjeuner chez votre grand-père un dimanche et l'écouter vous raconter les mêmes blagues et les mêmes anecdotes que le dimanche précédent. Bien sûr, je suis en partie responsable puisque j'ai enchaîné les deux tomes mais tout de même, sans vouloir être trop exigeante, j'attends un tout petit peu plus d'un auteur en général. Et ce n'est pas la seule chose qui m'a gênée. J'ai trouvé la plupart des personnages secondaires insupportables, l'énigme bien trop facile à résoudre et je me suis demandée tout au long du roman comment l'héroïne, dont on ne cesse de nous vanter l'intelligence, pouvait ne pas voir ce qui était sous son nez."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "J'ai bien aimé la fin et j'avoue, le héros, Darcy (si, si), sauve un peu la mise. L'amourette naissante entre les personnages donne forcément envie de lire la suite et je replongerai donc sûrement encore une fois dans les aventures de Georgie mais le troisième tome a plutôt intérêt à être à la hauteur."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques de la saga "Espionne Royale" ICI

    et toutes celles de la Bête Noire LÀ

     

    Alors, vous craquez pour "Son Espionne Royale et le Mystère Bavarois" ?

  • Rendez-Vous avec le Poison de Julia Chapman

    Imprimer
    • les détectives du yorkshire, samson et delilah, julia chapman, la bête noire, Robert Laffont, cosy mystery, rendez-vous avec le poisonMlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Rendez-Vous avec le Poison ?

       "Je suis avec plaisir les aventures de Samson et Delilah et je replonge toujours avec plaisir dans l'ambiance si particulière à Bruncliffe et aux paysages du Yorkshire."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Alors que Delilah et Samson décident de s'associer dans les affaires, ce dernier est arrêté pour meurtre et tous les doutes de la jeune femme refont alors surface. Pour ne rien arranger, il semblerait que quelqu'un tente d'empoisonner les chiens de la ville, Calimero compris. Les choses ne pourraient être pire. À moins que si..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "Je pense qu'il s'agit du meilleur des quatre, en tous cas, du plus prenant. J'ai vraiment eu beaucoup de mal à la lâcher, ce qui est toujours bon signe. L'enquête est bien ficelée, le coupable n'est pas si évident et j'ai également apprécié qu'il ne s'agisse pas d'un nouveau meurtre qui aurait été peu plausible dans une si petite communauté en si peu de temps. On retrouve les personnages que l'on affectionne, la joyeuse bande qui évolue autour de Samson et le soutient sans faille et ça réchauffe le coeur. Nous aussi on a envie de s'assoir au comptoir de Lucy pour grignoter quelques scones et savourer les derniers ragots. En revanche, même si nous en apprenons enfin plus sur le passé du héros, je trouve toujours que nous avançons bien trop doucement et que l'auteur nous cache trop d'éléments sans que cela présente un réel interêt. Je suis fatiguée que Rick Procter n'est toujours pas eu ce qu'il mérite, que Samson soit la bête noire de la ville encore une fois et déçue qu'il suffise d'un article dans le journal pour que tous, Delilah comprise, le croient coupable du pire. Combien de vies devra-t-il sauver pour qu'on lui lâche enfin les baskets ? Honnêtement, il va vraiment falloir que tout cela évolue rapidement dans le prochain tome sous peine de lassitude irréversible..."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "La fin est une répétition de ce que je viens de dire : une bonne enquête bien résolue, de l'émotion et du partage mais peu d'avancée et de nouveaux complots en arrière-plan à n'en plus finir..."

     

        Mlle Alice, merci, et à jeudi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des enquêtes de Samson et Delilah ICI

    et toutes celles de la collection de la Bête Noire, par LÀ

     

    Alors, vous craquez pour "Rendez-Vous avec le Poison" ?