Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

de saxus

  • Le Trône des Sept Îles d'Adalyn Grace

    Imprimer
    • le trône des sept îles, adalyn grace, sirènes, de saxos, littérature jeunesse, littérature adolescenteMlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Le Trône des Sept Îles ?

       "Il est indéniablement splendide ! De Saxus est sans aucun doute la maison d'édition actuellement qui fait le plus d'efforts dans le domaine de la littérature jeunesse (au sens large), autant en terme de sélection que de visuel, c'est pourquoi elle me donne envie de m'y replonger."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Amora doit prouver qu'elle est digne d'hériter de la couronne et de gouverner les sept îles. Malheureusement, son pouvoir la submerge et elle échoue. Paniquée, elle s'enfuit et, pour la première fois, au cours de son périple, elle va apprendre à connaître réellement ses sujets et lever le voile sur les mensonges de son père..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "Encore un petit mot sur l'éditeur : merci pour les avertissements de contenu bien visibles, qui j'espère deviendront la norme, et merci pour l'indication d'âge sur la quatrième de couverture (même si après l'avoir lu, je trouve que certaines scènes sont un peu limites pour un enfant de douze ans).

       Venons-en enfin au roman en lui-même. Il se lit très agréablement, l'écriture est très simple, voire légèrement simpliste peut-être, parfois maladroite dans la façon d'amener certains éléments. Mais le point fort de l'auteur n'est pas là, son atout majeur est sans conteste son univers, varié, bien construit, original et détaillé. On sent qu'elle a voulu miser là-dessus, et c'est complètement réussi mais cela crée un léger déséquilibre avec les autres éléments. J'ai quand même pris grand plaisir à suivre Amora et sa troupe et à la voir s'étoffer petit à petit de profils variés, même si la sirène reste incontestablement mon coup de coeur."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "J'apprécie plus que tout les auteurs qui offrent une fin digne de ce nom à leurs lecteurs même lorsque d'autres tomes sont à venir donc, forcément, ici je suis comblée. Le dosage est parfait entre l'aboutissement de la quête d'Amora et les défis qui restent à venir. La question est : le lien crée avec les personnages sera-t-il assez fort pour résister au temps et me donner envie de lire la suite ? Il est trop tôt pour le dire."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des romans De Saxus ICI

     

    Alors, vous craquez pour "Le Trône des Sept Îles" ?

    Catégories : Lire et Imaginer 0 commentaire
  • La Maison au Milieu de la Mer Céruléenne de TJ Klune

    Imprimer
    • la maison au milieu de la mer céruléenne, TJ Klune, éditions de saxus, de saxus, roman queer Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec La Maison au Milieu de la Mer Céruléenne ?

       "J'avais déjà un oeil sur les oeuvres de T.J. Klune depuis la parution de  Comment se Comporter comme une Personne Normale, un titre qui me parle beaucoup et que j'ai toujours envie de lire d'ailleurs. Mais la Maison au Milieu de la Mer Céruléenne est arrivé comme un raz-de-marée et il était vraiment difficile de passer à côté. De plus, j'ai eu la chance de le recevoir de la part des éditions De Saxus."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Linus Baker travaille pour le Ministère de la Jeunesse Magique. Sa mission : contrôler les "orphelinats" et les enfants particuliers qui y vivent et s'assurer qu'ils ne sont un danger ni pour eux, ni pour les autres. Et si Linus respecte à la lettre les Règles et Règlements, il a aussi une qualité rare, il se soucie vraiment des enfants. Lors de la mission spéciale que les Cadres Extrêmement Supérieurs vont lui confier, cela pourrait faire toute la différence..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "Vous savez ce que c'est : critiques dithyrambiques + pitch accrocheur + couverture magnifique... Non seulement vous avez envie de lire ce livre mais vous avez envie de l'adorer ! Alors forcément, j'avais quand même un peu peur de me lancer mais je n'aurais pas dû. J'ai adhéré dès le début, j'ai aimé la plume de l'auteur, son humour, son ironie, son univers et son héros. C'était donc plutôt un bon départ. Et rien de tout cela ne s'est démenti par la suite, d'autant que tous les personnages de l'orphelinat sont interessants et touchants à leur façon. Et bien sûr, j'ai également plus qu'apprécier le message de tolérance de ce roman. Mais... Et oui, il y a un mais... J'aurais tellement voulu qu'il n'y en ait pas... Mais, au milieu du roman, ça manque quand même cruellement de péripéties et de suspense. Tout ça est un peu plat, et c'est vraiment dommage. Heureusement, ça repart de plus belle dans le dernier tiers."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "Bien que ce ne soit pas un coup de coeur, ce livre reste essentiel. Il en faudrait vraiment plus de ce genre. Parce que oui, ça peut paraître cucul la praline de prôner la tolérance et l'acceptation à chaque page mais jusqu'à preuve du contraire, on en a encore cruellement besoin ! En tous cas, j'ai beaucoup aimé la fin, j'ai même failli verser ma petite larme."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

     

    Alors, vous craquez pour "La Maison au Milieu de la Mer Céruléenne" ?

    Catégories : Lire et Imaginer 0 commentaire