Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

feelgood book

  • La Petite Librairie des Coeurs Brisés d'Annie Darling

    Imprimer

    la petite librairie des coeurs brisés, Annie Darling, mi lady, feelgood book

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec La Petite Librairie des Coeurs Brisés ?

       "Le Pitch du second tome parle beaucoup de Jane Austen ce qui, comme de bien entendu, ne peut que m'intriguer. Mais comme je suis toujours aussi maniaque, impossible de ne pas commencer par le début qui, en plus, vient de sortir en poche et que Milady a eu la gentillesse de m'envoyer."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Posy vient d'hériter de la librairie dans laquelle elle a toujours travaillé et qui est sa véritable maison depuis toujours. Seulement voilà, elle va devoir trouver un moyen de relancer les affaires si elle veut pouvoir la garder et composer avec les incessantes intrusions de Sebastian, le petit-fils de l'ancienne propriétaire..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Ça commence très bien avec une héroïne qui a de grandes choses à accomplir à base de plan à suivre, d'ordre à mettre et de livres dans tous les recoins. Tout ce que j'aime. Même si, personnellement, une librairie entièrement dédiée à la littérature sentimentale ne me fait que moyennement rêver et le fait que Jane Austen soit citée à de nombreuses reprises dans cette catégorie me hérisse fortement, j'étais tout à fait prête à être indulgente. Malheureusement, nous arrivons à plus de la moitié du livre sans que rien n'ai été entrepris puis tout à coup, tout se met en place presque par magie. Pour moi, les étapes de cette transformation étaient un vrai plus de l'histoire et on en est privé, c'est vraiment dommage. Bien sûr, j'ai quand même aimé le reste, en particulier tous ces personnages touchants à leur manière, même la plus agaçante mais attention à la légère surdose dans l'absurdité."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Si on passe sur le rôle mal exploitée de Piers et ses dernières scènes hautement ridicules, la fin est plaisante et, bien sûr, tout à fait conforme à ce à quoi on s'attendait. Malgré quelques petites déceptions, j'ai tout de même hâte de lire la suite."

     

    PS: Je ne peux m'empêcher de rajouter quelques mots sur le nom choisi pour la nouvelle librairie, à savoir Au bonheur des tendres. Vraiment, désolée, ça ne passe pas (il faudrait que je regarde quel est le nom de la version originale). Vous avez une librairie célèbre qui s'appelle Bookends et vous voulez la transformer en librairie sentimentale avec, des propres mots de l'héroïne, seulement des livres ayant des Happy Ends. Vous l'appelez comment vous ?

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Catégories : Lire en Légèreté 0 commentaire
  • À Fleur de Peau de Saverio Tomasella

    Imprimer

    à fleur de peau, saverio tomasella, sensible, hypersensible, Leduc éditions

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec À Fleur de Peau ?

       "Je suis successivement tombée sur plusieurs articles évoquant l'hypersensibilité, comme des signaux posés sur ma route pour que je finisse enfin par m'interroger sur moi-même. Et pour m'aider sur ce chemin, une amie m'a offert ce livre."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Flora est hypersensible et souvent cela la paralyse, la déprime ou lui fait honte même, jusqu'à sa rencontre avec Marc qui va l'aider à comprendre que loin d'être un défaut, il s'agit d'un cadeau..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Je conseille ce livre à absolument tout le monde, ou presque. D'abord, aux hypersensibles bien sûr. Ce livre est déculpabilisant et positif, une vraie révélation pour moi. Je me suis reconnue si souvent en Flora, dans ce qu'elle pense et ressent mais également dans ce que son entourage lui reproche. J'ai beaucoup pleuré, j'ai surligné, annoté, recopié de nombreux passages, je l'ai conseillé à certaines de mes amies, je pense même que je vais l'offrir autour de moi et je suis sûre que je vais le relire. Je le conseille également à ceux qui ne comprennent pas cette forme de sensibilité mais qui gardent l'esprit ouvert (pour les autres, je pense qu'il n'y a rien que l'on puisse faire). Vous avez forcément autour de vous quelqu'un d'hypersensible (20% de la population concernée quand même) et ce livre vous offrira sûrement des pistes pour mieux vivre avec eux. En plus, l'histoire est bien sympathique avec ce qu'il faut d'amour et d'amitié pour en faire un agréable "feel good book"."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Bon, même pour moi, j'ai trouvé qu'on finissait par accumuler pas mal de clichés et de bons sentiments mais l'essentiel n'est pas vraiment là. L'auteur ajoute d'ailleurs un cahier pratique dans les dernières pages pour mieux apprivoiser son hypersensibilité. Je trouve qu'en choisissant la forme du roman, tout en soulignant les points importants pour mieux avancer avec ce qu'on est, le contrat est parfaitement rempli."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Catégories : Lire en Légèreté 0 commentaire
  • Bon Retour à la Maison de Debbie Macomber

    Imprimer

    bon retour à la maison,debbie macomber,charleston,livre doudou,feelgood book

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Bon Retour à la Maison ?

       "Je suis une inconditionnelle de Debbie Macomber grâce aux Éditions Charleston. Il y a peu d'auteurs à mon humble avis donc les livres vous feront autant de bien."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "À 18 ans, Cassie s'est enfuie pour épouser son petit ami, laissant derrière elle une famille qu'elle aimait pourtant plus que tout. Treize plus tard, après avoir réussi à s'extraire d'un mariage violent et tenté de rebâtir sa vie pas à pas, elle reçoit une lettre de sa soeur aînée..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Je crois que j'ai rarement autant pleuré en lisant un livre. C'est drôle parce que la semaine dernière je vous parlais de La Saison des Roses qui raconte également le destin de trois soeurs dont une a quitté la maison très tôt. Ici, les raisons sont bien différentes et Cassie a traversé des épreuves au-delà de ce que je peux imaginer. Ce n'est d'ailleurs pas pour rien que j'ai choisi de publier ma chronique aujourd'hui. Ce livre est un message d'espoir, qui nous parle d'une femme incroyablement courageuse qui, jour après jour, tente de remettre sa vie sur des rails, pour elle et pour sa fille, avec une devise : "une bonne décision à la fois". Rien que pour ça, il faut lire ce livre. Mais les scènes avec ses soeurs sont celles qui m'ont le plus remuée et l'alternance des points de vue nous permet de connaître les sentiments et les regrets de chacune et de n'être que plus émue à chaque fois qu'elles font un peu les unes vers les autres."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "J'aurais voulu que ça ne s'arrête pas, j'aurais voulu plus de détails, plus de scènes de retrouvailles, plus d'amour... Bref, je crois qu'il s'agit de mon premier coup de coeur de l'année. Ah si ! Une seule petite chose me contrarie : Charleston a encore changé son format d'édition !"

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des livres de Debbie Macomber ICI