Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

polar

  • Thérapie de Sebastian Fitzek

    Imprimer

    quais du polar,thérapie,sebastian fitzek,polar,thriller,polar allemand,huis clos,allemagne

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Thérapie ?

       "Avant de me rendre aux Quais du Polar à Lyon, j'avais consciencieusement fait mes devoirs et décortiqué la liste des auteurs présents. Sebastian Fitzek est présenté comme LE maître du polar allemand, je ne pouvais pas passer à côté."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Alors qu'elle est atteinte d'une maladie que personne n'arrive à diagnostiquer, la fille du Docteur Larenz disparaît sans laisser de trace. Quatre ans après, alors qu'il essaie toujours de faire son deuil, une étrange patiente va se présenter à sa porte et lui raconter une histoire faisant bizarrement écho à celle du psychiatre et de sa petite fille."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "J'ai demandé à l'auteur de choisir pour moi celui de ses livres par lequel je devais commencer et c'était peut-être un erreur de ma part parce que l'histoire de celui-ci me tentait moyennement. Ayant fait des études de psycho, je me méfie toujours des livres qui tournent autour du sujet parce que généralement soit c'est fait très intelligemment et j'adore (comme Tout pour Plaire d'Ingrid Desjours par exemple), soit les ficelles sont trop faciles à dénouer et je suis déçue. Ici, ce fut malheureusement le cas. Même si j'ai aimé l'originalité du huis clos, la tension, l'écriture et l'ambiance, je n'ai jamais douté de ce qu'il se passait réellement sur cette île. Du coup, forcément, j'ai trouvé ça bateau et mon intérêt s'est émoussé au fil des pages."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "La découverte du meurtrier et le dernier retournement de situation sont intéressants même s'ils ne suffisent pas pour moi à rattraper le reste. Je pense malgré tout jeter un oeil aux résumés des autres livres de Sebastian Fitzek et éventuellement tenter de nouveau l'expérience."

     

        Mlle Alice, merci, et à jeudi prochain...

    Catégories : Lire et Enquêter 0 commentaire
  • Miséricorde de Jussi Adler-Olsen

    Imprimer

    misericorde, jussi adler-olsen, audible, livre audio, polar, thriller, policier danois, polar du froid

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Miséricorde ?

       "Audible m'a proposé de choisir un livre audio et après avoir parcouru leur catalogue, j'ai jeté mon dévolu sur cet auteur dont j'ai souvent croisé les romans."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Merete Lyyngaard, femme politique en vue, a été enlevé il y a cinq ans et plus personne ne s'intéresse à l'affaire. Pourtant, quelque part, la jeune femme est toujours prisonnière. La création d'une nouvelle unité avec, à sa tête, l'enquêteur Carl Mørck, doué mais irascible, pourrait être son dernier espoir de revoir le jour..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Je voudrais différencier deux choses : l'expérience audio, et l'histoire en elle-même. Pour ce qui est d'écouter un livre plutôt que de le lire, j'étais plutôt sceptique au départ et dès les premiers chapitres, je me suis rendue compte que j'avais besoin d'être concentrée pour suivre l'histoire et que je ne pouvais donc pas faire grand chose en même temps. Du coup, ça perd un peu de son intérêt. Mais petit à petit, je m'y suis faite et finalement, j'ai apprécié cette nouvelle façon de découvrir une histoire, et d'autant plus que le texte est extrêmement bien lu par Éric Herson-Macarel, dont la voix se prête particulièrement bien au thriller.

       Pour ce qui est de l'histoire en elle-même, j'ai aimé l'ambiance danoise et les personnages, le pourquoi du comment et l'intensité du récit qui s'installe par au fur et mesure que le temps d'emprisonnement de Merete s'allonge. En revanche, il n'y a absolument aucun suspense quant à l'identité du criminel et à son mobile et pour moi ça reste quand même normalement l'attrait principal d'un thriller non ? Je me demande, de plus, si je ne l'aurais pas trouvé le récit un peu long si j'avais dû le lire mais ça reste difficile à juger..."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "En conclusion, je pense que je renouvèlerai l'expérience du livre audio mais je suis moins sûre de lire la suite de cette saga..."

     

        Mlle Alice, merci, et à jeudi prochain...

  • Tiré à Quatre Épingles de Pascal Marmet

    Imprimer

    tiré à quatre épingles,pascal marmet,polar

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Tiré à Quatre Épingles?

       "J'ai découvert l'auteur avec son premier polar, A la Folie, que j'avais beaucoup apprécié. Ensuite, j'ai lu le Roman du Parfum qui était complètement différent et auquel j'avais moins accroché. Malgré ma chronique plus que mitigée, Pascal Marmet a eu la gentillesse de me proposer de nouveau l'un de ses romans et quand j'ai vu qu'il s'agissait d'une enquête policière, je n'ai pas pu résister."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Laurent est jeune, naïf et à la rue. Il aime les trains et erre Gare de Lyon quand il se fait un nouveau copain, Samy. Il va accepter de le suivre dans un cambriolage facile mais lorsqu'ils arrivent sur place, la propriétaire est là, clouée au sol par une chute dans l'escalier. Après leur départ on finit par la retrouver, morte, trois balles dans le corps, et tout accuse les voleurs..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "J'avais déjà salué la capacité de l'auteur, dans A la folie, de changer complètement de registre lorsqu'il passe d'un personnage à un autre. Ici encore, la palette est large mais on sait toujours qui parle, sans l'ombre d'un doute, même si j'ai trouvé à une ou deux reprises que l'on frôlait la caricature. J'ai aimé en tous cas ces personnages touchants et écorchés qui se rencontrent au gré des hasards de la vie. Paris et l'art africain sont également particulièrement bien mis en avant même si j'aurais aimé en savoir plus sur les traditions et les malédictions que l'on effleure à peine. J'ai lu ce roman en une journée, non parce qu'il était tellement passionnant que j'en ai tourné les pages à toute allure mais parce qu'il est assez court et c'est franchement dommage. Il y a un grand nombre de points extrêmement intéressants dans cette histoire mais qui ne sont pas assez exploités à mon goût. Je pense que plusieurs aspects auraient pu être plus fouillés et que cela aurait apporté une certaine épaisseur qui nous manque un peu, et je ne parle pas du nombre de pages."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "En conclusion, il s'agit d'un bon polar, bien écrit et agréable à lire mais qui aurait mérité un peu plus de travail pour acquérir de la profondeur et éviter quelques petites incohérences."

     

        Mlle Alice, merci, et à jeudi prochain...

    Venez découvrir mes autres chroniques sur les oeuvres de Pascal Marmet ICI

    Catégories : Lire et Enquêter 2 commentaires