Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

polar

  • Inexorable de Claire Favan

    Imprimer

    inexorable,claire favan,robert laffont,la bête noire,polar,thriller

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Inexorable ?

       "Je n'avais pas été complètement conquise par Serre-Moi Fort, l'opus précédent de l'auteur mais il comportait malgré tout des éléments puissants et de belles promesses. J'étais donc impatiente de renouveler l'expérience."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Alexandra a épousé Victor, son amour de jeunesse, et ensemble ils ont eu Milo. Bien sûr, la vie n'est pas parfaite et son mari est peu présent mais elle ne s'attendait pourtant pas à ce que tout bascule du jour au lendemain. Et pendant combien de temps son fils et elle devront-ils payer pour les crimes d'un autre ?"

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "Il faudrait ne pas avoir de coeur pour ne pas être sévèrement secoué par ce livre, préfacé par le jeune fils de l'auteur. Je suis bien sûr moi-même particulièrement touchée par ce thème de la différence qui me tient à coeur et je souffre avec Alexandra et Milo à chaque page. Pour autant, il arrive un moment dans le récit où on commence sérieusement à attendre qu'il se passe quelque chose. Bien sûr, quand notre souhait est exaucé, on regrette un peu et on ressent toute la colère de ces personnages si injustement maltraités par la vie. Du côté des émotions donc, il n'y a pas grand chose de plus à dire, le contrat est amplement rempli. Est-ce que pour autant j'ai adoré ce livre ? Je n'en suis pas certaine. J'ai été dérouté par certains éléments. La mère et son fils sont tellement centraux que les autres n'existent plus et cela finit par desservir le roman autant au niveau des personnages que de l'intrigue. Je crois que devant le besoin impérieux de décrire toute cette douleur, le thriller est passé au second plan et j'aurais aimé un résultat plus équilibré."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "Que vous dire de la fin. Je comprends sans comprendre. C'est un peu trop extrême à mon goût et la conclusion est très abrupte. Je ne classerai pas ce roman parmi mes thrillers favoris mais je vous le recommande tout de même, parce que l'on a tous bien besoin d'être secoué de la sorte une fois de temps en temps."

     

        Mlle Alice, merci, et à jeudi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des livres de Claire Favan ICI

    et ceux de la Bête Noire, par LÀ.

    Catégories : Lire et Enquêter 0 commentaire
  • Enterrées Vivantes d'Arno Strobel

    Imprimer

    arno strobel,polar,thriller,roman noir,thriller psychologique,allemand,enterrées vivantes,archipoche

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Enterrées Vivantes ?

       "Je lis beaucoup de polars. Et beaucoup de polars sont bien, voire très bien. Mais le polar exceptionnel, celui qui nous retourne le cerveau, c'est plutôt rare et c'est dans cette quête éternelle du thriller qui sort du lot que j'ai eu envie de découvrir la plume d'Arno Strobel, plutôt bien notée."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Eva se réveille dans un cercueil. Elle hurle, tape, tambourine, se débat, rien n'y fait, jusqu'à ce que la panique la submerge, qu'elle s'évanouisse et se réveille dans son lit. Tout porte à croire qu'il ne s'agissait que d'un cauchemar, si ce n'est les blessures qu'elle constate sur tout son corps et sa demi-sœur retrouvée la nuit même enterrée vivante dans un cercueil..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "On navigue entre illusion et vérité, la folie guette, on ne sait que croire... Les événements nous intriguent, les personnages ne sont pas ce qu'ils paraissent et il est difficile de démêler la cachoterie anodine du terrible secret, le sombre mais inoffensif connard du véritable psychopathe. Les pages se tournent toutes seules, de plus en plus rapidement, le suspense est bien installé. Attention cependant, âmes sensibles s'abstenir, il faut avoir le coeur bien accroché et pas trop d'imagination pour supporter les différentes révélations. On était donc sur le chemin du coup de coeur lorsque, tout à coup, à la moitié seulement du livre, j'ai compris... Franchement, je m'en suis voulue à moi-même mais c'était tout à fait involontaire ! Entre ma formation, le nombre de polars que j'ingurgite et surtout, peut-être, une histoire lue précédemment qui ressemble beaucoup à celle-ci, il aurait fallu que je sois aveugle pour ne pas deviner la tournure qu'allaient prendre les évènements. Alors forcément, c'est plutôt décevant, ça gâche complètement le suspense mais, étonnamment, pas la lecture qui est restée plaisante jusqu'à la dernière ligne."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Il n'y a malheureusement aucune surprise mais je ne peux pas vraiment dire que je sois déçue, je m'y attendais depuis un moment déjà et je n'ai pas non plus l'impression que ce soit dû à un mauvais travail de l'auteur. Même si, bien sûr, j'aurais aimé être épatée par un retournement de situation de dernière minute, je classe Arno Strobel dans la section des auteurs à suivre."

     

        Mlle Alice, merci, et à jeudi prochain...

    Catégories : Lire et Enquêter 0 commentaire
  • Grossir le Ciel de Franck Bouysse

    Imprimer

    salon du livre,livres paris,franck bouysse,polar,roman noir,roman rural

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Grossir le Ciel ?

       "Tous les ans, à l'occasion du salon du livre à Paris, j'en profite pour découvrir de nouveaux auteurs présents et j'ai été attiré par les critiques élogieuses et les nombreux prix du polar remportés par ce livre. Je trouve également la couverture très belle, d'une sobriété qui colle parfaitement au récit."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Gus est un paysan solitaire, qui ne demande rien à personne et dont toutes les journées ou presque se ressemblent. Mais le matin où l'on annonce la mort de l'abbé Pierre, il sent que tout ne sera plus jamais pareil et quand il entend des coups de fusil qui viennent de la ferme d'Abel, sous voisin et seul ami, il ne peut s'empêcher d'imaginer le pire..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "J'avais un peu peur de ce milieu rural, de cette lenteur, de cette inaction latente mais finalement, on ressent tellement d'empathie pour Gus, le personnage principal, qui nous livre ses pensées les plus intimes et ses moindres sentiments, que les pages défilent facilement. L'auteur nous dépeint cela et cet environnement inhospitalier avec brio. Il faut dire également que le roman est très court et je pense que c'est un format qui lui convient parfaitement. Le suspense, quant à lui, n'est pas haletant mais ce n'est pas forcément le principal ici. On attend plutôt patiemment que les pièces du puzzle finissent par s'emboîter et que celles que l'on nous cache soit finalement révélées au grand jour..."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "J'ai malheureusement été déçue par la fin, abrupte, injuste et peu surprenante du côté des révélations et je le regrette d'autant plus que j'avais bien apprécié jusque là cette nouvelle expérience de lecture."

     

        Mlle Alice, merci, et à jeudi prochain...

    Catégories : Lire et Enquêter 0 commentaire