Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Footsteps in the Dark de Georgette Heyer

    Imprimer

    footsteps in the Dark, georgette heyer, roman, policier victorien

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Footsteps in the Dark?

       "Georgette Heyer est souvent cité par les fans de Jane Austen et j'avais très envie de la découvrir. Comme j'avais un peu peur du niveau de ses romances, ce en quoi j'avais tort puisque depuis j'ai dévoré Adorable Sophy avec délectation, j'avais acheté son premier policier."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Peter, Margaret et Celia ont hérité d'une vieille maison qui leur plaît beaucoup et peu importe qu'elle ait la réputation d'être hantée. Mais si les premiers bruits étranges ne les effraient pas immédiatement, les évènements qui vont suivre mettront leurs nerfs à rude épreuve."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Il y a des livres que l'on a vraiment envie d'aimer et celui-ci en faisait partie. Malheureusement, le coup de coeur ne fut pas au rendez-vous. La première moitié du livre tourne autour de suspicions et de superstitions et s'éloigne un peu du vrai roman policier. Sans être désagréable, cela ne m'a pas non plus passionné  Le premier meurtre arrive enfin, si je puis dire, dans la seconde moitié mais très vite on devine à peu près toutes les ficelles de ce crime."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Pas de surprise à la fin donc, le coupable est trop évident malheureusement. Une petite déception mais qui dépend peut-être beaucoup de l'histoire de cette maison hantée et je retenterai donc volontiers l'expérience prochainement."

     

        Mlle Alice, merci, et à dimanche prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques sur l'oeuvre de Georgette Heyer ICI

  • Avant Toi de Jojo Moyes

    Imprimer

    jojo moyes, avant toi, milady

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Avant Toi?

        "Je l'avais repéré sur un site anglo-saxon et il me faisait très envie. Puis, juste avant de le commander, je me suis rendue compte que Milady avait eu la bonne idée de le traduire."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

        "Lou se retrouve au chômage dans son petit bled d'Angleterre. Elle accepte alors de tenir compagnie pendant six mois à un jeune homme tétraplégique qui lui réserve un accueil glacial."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

        "J'ai ouvert le livre un soir juste avant d'aller me coucher pour lire un chapitre ou deux et me mettre l'eau à la bouche pour le lendemain. Sauf qu'à quatre heures trente du matin, il a fallu que je me force à le reposer pour dormir un peu. Le pouvoir d'attraction de ce livre est donc très fort et dès le départ, on s'attache au destin des personnages principaux. Les deux fins possibles se profilent très vite et on veut à tout prix savoir comment cela va se terminer. C'est un livre poignant, plein d'émotions et qui m'a fait pleurer comme une madeleine!"

    • Et comment cela s'est-il fini?

        "Je vais essayer de ne pas trop en dire mais je conseille tout de même à celles qui me connaissent de ne pas lire la suite si elles ne veulent pas être spoiler. Ce livre est passé à un millimètre du gros coup de coeur si ça n'avait été la fin. Ce n'est pas celle des deux que j'attendais et j'ai été super déçue. Mais cela n'enlève rien à la beauté de ce livre et de cette histoire que je vous conseille vivement!"

     

        Mlle Alice, merci, et à dimanche prochain...

    Catégories : Lire des Romans 68 commentaires
  • Happy End à Hollywood de Carole Matthews

    Imprimer

    happy end à hollywood,carole matthews,marabout,girls in the city,le prince charmant met de l'autobronzant,cinq filles trois cadavres mais plus de volant,les cadavres n'ont pas froid ayx yeux,le prince charmant fait péter l'audimat,meurtre sur papier glacé

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Happy End à Hollywood?

        "Je vous ai déjà parlé de cette petite collection Marabout que j'aime beaucoup, notamment avec le Prince Charmant Met de l'Autobronzant, ou encore avec Cinq Filles, Trois Cadavres mais plus de Volant. Celui-ci m'a fait de l'oeil à ma dernière visite en librairie."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

        "Sadie n'a pas grand chose qui la retienne en Angleterre actuellement, alors quand elle croise ce magnifique producteur américain et qu'il lui propose de le rejoindre sans attendre à Los Angeles, elle s'embarque pour le rêve américain sans penser que cela pourrait tourner au cauchemar."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

        "Sadie arrive à Hollywood et les catastrophes s'enchaînent... Enfin, en théorie. Parce que moi, si je prends un avion pour L.A. et que je me retrouve là-bas sans rien ni personne, je ne pense pas trouver: 1. une adorable personne qui m'héberge gratuitement le soir même puis me trouve une collocation dès le lendemain dans une super chouette petite maison avec sa non moins adorable fille, 2. un merveilleux job dès le lendemain de mon arrivée et 3. un homme sublime et riche près à m'emmener sur Rodeo Drive illico pour refaire entièrement ma garde-robe vu que j'ai perdu ma valise. Bref, les problèmes sont plus imaginaires qu'autre chose et Sadie semble aimer se les créer. Si au début ça peut-être amusant, quand le même ressort revient sans cesse, ça devient juste lassant."

    • Et comment cela s'est-il fini?

        "Vous avez déjà compris que c'est une petite déception, même si ça reste tout de même léger et que ça se lit facilement. Cela dit les complications jouent leur rôle et amplifient l'attente de l'heureux dénouement que j'attends donc avec impatience, sauf qu'ici au final, Sadie ne fait pas le bon choix selon moi..."

     

        Mlle Alice, merci, et à mercredi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques sur la collection Girls in the City ICI

    Catégories : Lire en Légèreté 6 commentaires