Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 3

  • August Folly d'Angela Thirkell

    Imprimer

    august folly, angela thirkell, campagne anglaise

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec August Folly ?

       "Ce sont d'abord les magnifiques couvertures, je l'avoue, qui m'ont attirées puis j'ai succombé à la plume légère et drôle de l'auteur. Il s'agit ici du troisième roman que je lis dans la série des Barsetshire Novels mais sachez qu'ils sont complètement indépendants les uns des autres."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Richard Tebben vient juste de rentrer d'Oxford où il n'a pas brillé à ses examens. Il se prépare à passer un été morne, à réfléchir à ses possibilités d'avenir peu éblouissantes mais tout va être chamboulé par l'arrivée de la nombreuse famille Dean et, plus particulièrement par l'envoûtante Mrs Dean elle-même."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "Le démarrage a été un petit peu compliqué. D'abord, il y a beaucoup de personnages et tous les noms se ressemblent, l'auteur met donc nos nerfs à rude épreuve. Ensuite, le héros de cette histoire, si je puis dire, ne nous est pas présenté sous son meilleur jour et c'est même un jeune homme assez ordinaire avec pas mal de défauts. Il m'a donc fallu plus de temps qu'à l'accoutumée pour m'attacher à lui et m'intéresser à son avenir. En revanche, l'humour et la loufoquerie de l'auteur sont on ne peut plus présents dès la première ligne et c'est un véritable régal. Sans compter les aventures, la pièce de théâtre, le caviar volé, le taureau fou, la campagne anglaise et de nombreux jeunes gens prêts à tomber amoureux. On n'a pas vraiment le temps de s'ennuyer."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "C'est toujours frais, joyeux, drôle, plein de promesses pour l'avenir et de lendemains ensoleillés. C'est une lecture réjouissante et nul doute que je continuerai ma découverte de cette série avec grand plaisir."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des livres d'Angela Thirkell ICI

     

    Alors, vous craquez pour "August Folly" ?

    Catégories : Lire en Légèreté 6 commentaires
  • Hamish Macbeth 1 dans Qui Prend la Mouche de M.C. Beaton

    Imprimer
    • Hamish Macbeth, m. c. beaton, who do it, cosy mystery, policier écossais, highlands, qui prend la moucheMlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Hamish Macbeth dans Qui Prend la Mouche ?

       "Je me suis prise au jeu de la série Agatha Raisin assez facilement et j'avoue que je ne m'étais pas doutée que M.C Beaton avait pu se consacrer à d'autres héros. Quelle fut donc ma joie de découvrir l'existence d'Hamish Macbeth en même temps que sa parution chez Albin Michel."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Alors qu'un groupe de pêcheurs amateurs suit un stage dans les lochs d'Écosse, l'un d'entre eux va se faire assassiner. Le jeune policier du village, Hamish Macbeth, va alors tenter, avec sa nonchalance légendaire, de résoudre l'enquête..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "L'intrigue se concentre essentiellement sur les participants au stage de pêche, qu'on ne reverra pourtant plus par la suite et en particulier sur Alice, une jeune écervelée qui se voit déjà mariée au jeune homme de bonne famille qui la mène en bateau. Même si j'ai apprécié ma lecture, j'ai donc regretté de ne pas en apprendre plus sur le petit village de Lochdubh et sur ses habitants, qui devraient pourtant peupler cette série à l'avenir et l'ambiance confortable que l'on ressent dans son autre série m'a un peu manquée ici. Je suppose que c'est normal pour un premier tome et que la mise en place prend un peu plus de temps, malgré tout, j'ai été étonnée du peu de place que prend Hamish Macbeth dans cette histoire. On découvre le policier écossais petit à petit, au travers des yeux des autres protagonistes. Ce n'est d'ailleurs pas particulièrement à son avantage de prime abord mais M.C. Beaton a à la fois la manie de ne pas être tendre avec ses personnages, et le génie de nous les faire aimer envers et contre tout. 

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "Ces quelques bémols ne nous empêchent pas de pressentir à quel point nous allons nous attacher à Hamish Macbeth, ni à quel point son duo avec la très distinguée Priscilla Halburton-Smythe va nous charmer. Pour ma part, j'ai directement enchaîné avec la lecture du tome suivant !"

     

        Mlle Alice, merci, et à jeudi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des aventures d'Hamish Macbeth ICI

    et toutes celles d'Agatha Raisin par LÀ

     

    Alors, vous craquez pour le premier tome d' "Hamish Macbeth" ?