Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

gallmeister - Page 2

  • Huit Crimes Parfaits de Peter Swanson

    Imprimer
    • huit crimes parfaits, peter Swanson, totem, Gallmeister, policierMlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Huit Crimes Parfaits ?

       "Entre mon amour de la collection Totem et des romans policiers et les bons retours que j'ai lu sur ce livre, je ne pouvais pas passer à côté."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Malcolm est libraire, spécialisé dans les romans policiers. Sur son blog, il a publié il y a longtemps, une liste de huit romans qui, pour lui, mettent en scène des crimes parfaits. Mais la réalité dépasse la fiction lorsque l'agent du FBI Gwen Mulvey vient l'informer que quelqu'un s'en inspire pour assassiner des gens..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "C'est un livre assez étrange qui est impossible à situer sur le spectre du roman policier. Nous avons un petit libraire tranquille, une liste de romans policiers bien connus parmi lesquels, par exemple, un Agatha Christie et d'un autre côté, nous nous retrouvons avec un tueur en série et une enquête du FBI. C'est un mélange surprenant mais qui fonctionne. De toutes façons, le but de ce roman est clairement de nous dérouter. À chaque fois que j'ai eu une intuition, le genre de chose que l'on s'attend à découvrir à la toute fin du roman, elle m'était confirmée peu après, sans attendre, tout en n'éclaircissant que peu le mystère. Et on va comme cela de révélations en révélations jusqu'à la dernière page du roman avec l'impression que dès que l'on pense avoir saisi ce que l'on lit, on change de direction."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "Je ne peux que vous dire que la fin est aussi déroutante que le reste... Une dernière petite précision : la liste des huit romans évoqués est retranscrite dans les dernières pages et je vous conseille de la consulter avant de vous lancer. En effet, Huit crimes parfaits 'spoile' complètement leurs intrigues, il sera donc trop tard pour les lire ensuite."

     

        Mlle Alice, merci, et à jeudi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des livres Gallmeister ICI

    et toutes celles sur les livres qui parlent de livres, par LÀ

     

    Alors, vous craquez pour "Huit Crimes Parfaits" ?

    Catégories : Lire et Enquêter 0 commentaire
  • Le Grand Silence de Jennifer Haig

    Imprimer
    • le grand silence, Jennifer Haig, église catholique, pédophilie, Boston, gallmeister, totemMlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Le Grand Silence ?

       "La couverture magnifique et le fait que ce soit édité chez Gallmeister sont évidemment les deux points qui ont attiré mon attention en premier lieu mais le sujet difficile, et qui me touche, puisqu'il s'agit de ma religion, ont fini de me convaincre."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Sheila retrace les grandes lignes de la vie de son frère, prêtre de l'Église  Catholique de Boston, et de leur famille, afin d'y voir plus clair dans  l'évènement qui a bouleversé leurs vies, le jour où Art a été accusé d'avoir abusé d'un enfant..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "N'attendez pas un grand règlement de compte avec l'Église Catholique, vous seriez déçu. Ici, dans cette histoire racontée par une soeur, sans chercher des excuses ni à son frère, ni à elle-même pour leurs manquements respectifs, c'est la pudeur qui prédomine. C'est vraiment un sujet difficile à traiter, pour le moins casse-gueule, et selon moi, c'est une véritable réussite. J'ai tout aimé, malgré le peu de lumière qui arrive à se frayer un chemin : les différents points de vue, les digressions qui n'en sont pas, le récit qui prend son temps, qui s'étire parfois en longueur... C'est une histoire essentielle, qui parlent aussi de solitude, de regrets et de culpabilité, qui permet de mieux comprendre certaines choses et qui énonce plusieurs vérités qui mériteraient d'être enfin entendues par l'Église..."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "Bien, ce ne serait pas le mot. Une histoire comme celle-ci ne peut pas se finir bien. Disons, que c'est une fin qui m'a parue, comme le reste du roman, juste, mesurée. Je pense que c'est une lecture qui va me marquer, et je regrette que l'on n'en entende pas plus parler."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des livres des éditions Gallmeister ICI

     

    Alors, vous craquez pour "Le Grand Silence" ?

    Catégories : Lire des Romans 0 commentaire
  • Nuit Mère de Kurt Vonnegut

    Imprimer
    • nuit mère, Kurt Vonnegut, gallmeister, totem americana, nazi, seconde guerre mondialeMlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Nuit Mère ?

       "J'ai étudié tout le catalogue des totems de Gallmeister à la recherche de pépites telles que celle-là : un auteur dont j'entends parler depuis longtemps et un sujet qui m'intrigue toujours."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Howard W. Campbell Jr. attend, dans une cellule à Jérusalem, d'être jugé pour crimes de guerre et nous raconte comment il en est arrivé là..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "J'ai été très déroutée par la façon dont est écrit ce roman. Il y a beaucoup d'humour pour un sujet si noir... Parfois, j'avais l'impression que cela nous tenait à distance du personnage principal, nous empêchait de le comprendre parfaitement, de compatir. Et en même temps, cela semble voulu. Howard W. Campbell tourne tout en ridicule parce que lui-même ne se pardonne pas et ne veut pas de notre compassion. En fait, c'est l'amertume qui se cache derrière tout ça et qui vient prendre le pas sur le reste petit à petit. C'est à la fois très intelligent et, comme je l'ai déjà dit, déroutant. Parce que c'est même sûrement encore plus après avoir refermé le roman que l'on en prend la mesure."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "Là encore, beaucoup d'ironie et de violence dans cette fin. L'auteur fait mine de nous donner ce que nous attendons, ce que le héros attend depuis si longtemps, pour nous le retirer aussi sec. Kurt Vonnegut m'intrigue décidément énormément et pour arriver à mieux discerner mes propres sentiments, je crois qu'il me faudra à nouveau tenter l'expérience de sa plume."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des romans édités chez Gallmeister ICI

     

    Alors, vous craquez pour "Nuit Mère" ?

    Catégories : Lire des Romans 0 commentaire