Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

gallmeister - Page 3

  • Nuit Mère de Kurt Vonnegut

    Imprimer
    • nuit mère, Kurt Vonnegut, gallmeister, totem americana, nazi, seconde guerre mondialeMlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Nuit Mère ?

       "J'ai étudié tout le catalogue des totems de Gallmeister à la recherche de pépites telles que celle-là : un auteur dont j'entends parler depuis longtemps et un sujet qui m'intrigue toujours."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Howard W. Campbell Jr. attend, dans une cellule à Jérusalem, d'être jugé pour crimes de guerre et nous raconte comment il en est arrivé là..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "J'ai été très déroutée par la façon dont est écrit ce roman. Il y a beaucoup d'humour pour un sujet si noir... Parfois, j'avais l'impression que cela nous tenait à distance du personnage principal, nous empêchait de le comprendre parfaitement, de compatir. Et en même temps, cela semble voulu. Howard W. Campbell tourne tout en ridicule parce que lui-même ne se pardonne pas et ne veut pas de notre compassion. En fait, c'est l'amertume qui se cache derrière tout ça et qui vient prendre le pas sur le reste petit à petit. C'est à la fois très intelligent et, comme je l'ai déjà dit, déroutant. Parce que c'est même sûrement encore plus après avoir refermé le roman que l'on en prend la mesure."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "Là encore, beaucoup d'ironie et de violence dans cette fin. L'auteur fait mine de nous donner ce que nous attendons, ce que le héros attend depuis si longtemps, pour nous le retirer aussi sec. Kurt Vonnegut m'intrigue décidément énormément et pour arriver à mieux discerner mes propres sentiments, je crois qu'il me faudra à nouveau tenter l'expérience de sa plume."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des romans édités chez Gallmeister ICI

     

    Alors, vous craquez pour "Nuit Mère" ?

    Catégories : Lire des Romans 0 commentaire
  • Les Dynamiteurs de Benjamin Whitmer

    Imprimer
    • benjamin whitmer,les dynamiteurs,totem,gallmeister,denverMlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Les Dynamiteurs ?

       "Depuis mon coup de coeur pour Évasion, je suis irrémédiablement attirée par les écrits de Benjamin Whitmer. J'ai attendu la sortie poche de celui-ci avec grande impatience et j'ai eu la chance de la recevoir de la part des éditions Gallmeister."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Sam et Cora sont orphelins, pauvres et à la rue et ensemble ils s'occupent des plus petits qu'eux. Une seule certitude, ils refusent de se mêler au monde des Crânes de Noeud, le monde des adultes. Pourtant ils vont apprendre petit à petit à leurs dépends que c'est une chose tout à fait inévitable..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "J'ai retrouvé la plume toujours aussi incisive de Benjamin Whitmer. Elle tranche, sans pitié, dit les choses comme elles sont, même les plus sales, mêmes les plus noires et étrangement ça fait du bien. Il joue avec nous, avec ses personnages, des enfants qui n'ont rien demandé à personne, des adultes qui sont tous plus salauds les uns que les autres... Et on comprend cette rage qui les consume, ce besoin de justice dans un monde où ce mot n'existe pas, dans une ville pourrie jusqu'à l'os, on comprend aussi que ça les consumera sûrement tous jusqu'au dernier et on les regarde foncer droit dans le mur, inexorablement. Et au milieu de toute cette merde, une ode à l'amour."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "Je garde peut-être une légère préférence pour Évasion mais ce nouvel opus est une vraie réussite. Je continuerai à suivre cet auteur avec attention et je suis curieuse de savoir ce qu'il nous réserve d'autre."

     

        Mlle Alice, merci, et à jeudi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des livres de Benjamin Whitmer ICI

    et tous celles de mes lectures Gallmeister, par LÀ

     

    Alors, vous craquez pour "Les Dynamiteurs" ?

    Catégories : Lire des Romans 0 commentaire
  • L'Oiseau Moqueur de Walter Tevis

    Imprimer
    • l'oiseau moqueur, Walter tevis, gallmeister, totem, science-fictionMlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec L'Oiseau Moqueur ?

       "Tout m'intrigue dans ce roman : sa couverture bien sûr, mais surtout son résumé et son univers. Après avoir lu quelques avis positifs, j'ai finalement craqué. Encore."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Paul apprend à lire, cette connaissance perdue depuis des dizaines d'années, peut-être des centaines, et cela va petit à petit lui ouvrir les yeux sur le monde qui l'entoure, les robots, les tranquillisants, les suicides collectifs et la ville qui s'effondre doucement..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "J'ai un avis très mitigé sur cette lecture. Le monde qui nous est présenté ici est effectivement extrêmement interessant, ainsi que les réflexions qu'il entraîne sur l'humanité, notre mode de vie, notre avenir... Il y a de nombreuses pistes à explorer et en ce sens, c'est réussi. J'ai bien sûr particulièrement apprécié tout ce qui se rapporte aux livres et à la lecture qui auraient ici presque complètement disparu !

       Mais si le fond est bien sûr important, la forme n'est pas à négliger et le problème dans ce roman, ce que je n'ai réussi à m'attacher à aucun des trois protagonistes. Au départ, c'est compréhensible, il s'agit d'un robot et de deux humains plus ou moins sous contrôle et s'il y a bien une évolution ensuite, elle n'est pas suffisante pour que l'on prenne leur destinée véritablement à coeur. J'étais plus intéressée par celui de l'humanité à vrai dire, par les 'réparations' de ce monde à la dérive mais comme le héros le dit lui-même, il s'en fout complètement."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "J'ai bien aimé la fin, la dernière révélation et la dernière action, tout cela autour du robot, Spofforth, qui est finalement peut-être bien le plus humain des trois... Encore une donnée à méditer."

     

        Mlle Alice, merci, et à jeudi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des livres Gallmeister ICI

     

    Alors, vous craquez pour "L'Oiseau Moqueur" ?

    Catégories : Lire et Imaginer 0 commentaire