Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

village anglais - Page 4

  • Agatha Raisin Enquête 8 - Coiffeur pour Dames de M. C. Beaton

    Imprimer

    agatha raisin enquête, enquête, policier, agatha raisin, cotswolds, angleterre, village anglais

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Coiffeur Pour Dames ?

       "Une nouvelle fois, c'est le père-noël qu'il faut remercier. Et je crois que c'était un cadeau intéressé d'ailleurs et qu'il aimerait bien m'emprunter tous mes Agatha Raisin..."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Un nouveau coiffeur arrive en ville et il fait des miracles avec les cheveux d'Agatha, en plus de l'inviter à dîner. Mais quelque chose de louche se cache derrière tous ces sourires et notre détective en herbe préférée est bien décidée à trouver de quoi il s'agit !"

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "J'aime vraiment beaucoup Agatha mais certaines répétions commencent à m'agacer, ainsi que la tournure que prend son histoire avec James. J'avais donc beaucoup d'attentes concernant ce tome-ci. Pour ce qui est de l'enquête, c'est plutôt une bonne surprise, ça change un peu et Agatha commence à enquêter avant même qu'un meurtre ne se produise. D'ailleurs, j'aurais même préféré que le meurtre n'arrive pas du tout parce que, soyons honnêtes, autant de morts dans un si petit périmètre, ce n'est absolument pas crédible et il y a bien d'autres crimes sur lesquels on peut enquêter il me semble. Pour ce qui est de James, en revanche, il faudra attendre les tomes suivants pour espérer un dénouement puisqu'il est absent de ces aventures mais sa réapparition dans les dernières pages n'annonce rien de bon pour la suite j'en ai peur."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Je crois que je me suis de toutes façons trop attachée à Agatha pour l'abandonner en cours de route et heureusement, l'humour sauve le tout mais une fois encore j'espère que la suite lui remettra un peu de baume au coeur, et nous avec."

     

        Mlle Alice, merci, et à jeudi prochain...

    Retrouvez toutes les enquêtes d'Agatha Raisin ICI

  • La Saison des Roses de Victoria Connelly

    Imprimer

    amazon publishing, la saison des roses, victoria connelly, jane austen, village anglais

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec La Saison des Roses ?

       "Je connaissais Victoria Connelly pour ses austeneries. Si j'avais trouvé The Perfect Hero sympathique, j'avais surtout adoré l'ambiance et l'univers mis en place par l'auteur. J'étais donc à la fois ravie de pouvoir la lire en français mais aussi de découvrir une nouvelle histoire sans rapport avec Jane Austen et je remercie Amazon de m'avoir envoyé ce livre."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "À la mort de sa mère, Céleste est obligée de rentrer chez elle pour aider ses soeurs à gérer la roseraie familiale. Mais la maison lui rappelle de mauvais souvenirs et les dettes sont plus importantes que prévu..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Une fois encore, Victoria Connelly nous bâtit un joli cocon dans lequel passer quelques heures agréables, et celui-ci embaume le parfum des roses en plus. J'ai été très touchée par les trois soeurs, et particulièrement par Céleste bien sûr, déchirée entre ses propres sentiments, les souffrances de son passé et ce qu'elle pense être son devoir de grande soeur. Et sous couvert de légèreté, l'auteur aborde avec délicatesse des sujets compliqués : la famille, l'héritage, ce que l'on doit aux autres et ce que l'on se doit à soi-même. Il est souvent difficile de faire la part des choses et je pense que ce sont des questions que l'on se pose tout au long de notre vie. Mais ici, l'auteur va encore plus loin en nous parlant d'une mère qui maltraitait ses enfants psychologiquement. Malheureusement, elle finit par justifier cela par une maladie et je trouve que c'est vraiment regrettable, sans compter le fait que le frère du héros ait la même chose est une coïncidence un peu trop énorme. Je le regrette parce qu'en disant sans cesse que si toutes les mères ne sont pas parfaites, elles aiment toutes leurs enfants et ne les blesse pas intentionnellement, on fait à mon avis plus de mal que de bien, renforçant l'idée auprès de ceux qui souffrent, que le problème vient d'eux. J'aurais donc grandement aimé que l'auteur assume sa position jusqu'au bout."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Cela finit comme toute romance devrait finir, vous vous en doutez. J'espère donc qu'Amazon Crossing réitérera l'expérience, d'autant que j'ai également beaucoup aimé le rendu de la couverture, au visuel et au toucher."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez ma chronique de The Perfect Hero ICI

    Catégories : Lire en Légèreté 2 commentaires
  • Agatha Raisin Enquête 7 - À la Claire Fontaine de M. C. Beaton

    Imprimer

    agatha raisin,enquête,village anglais,cotswolds,à la claire fontaine,m. c. beaton

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec À la Claire Fontaine ?

       "C'est le gentil Père-Noël qui, connaissant mon amour pour cette série, a eu la gentillesse de déposer sous le sapin ce tome-ci et le suivant !"

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Alors que le conseil municipal d'Ancombe s'apprête à voter pour ou contre l'exploitation de sa source par une compagnie privée, son président est assassiné. Agatha, qui avait accepté de s'occuper du lancement de l'évènement va sauter sur l'occasion pour reprendre ses activités de détective."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Même si j'ai toujours grand plaisir à retrouver Agatha, je connaissais déjà l'intrigue et sa résolution pour les avoir découvertes dans la série télévisée. Heureusement, l'enquête n'est pas vraiment le principal mais cette chère Agatha multiplie une fois de plus les mésaventures, un peu trop répétitives et surtout, n'a pas le moral. Et quand l'héroïne déprime, le lecteur aussi. La magie des Cotswolds et des petits villages anglais opère toujours mais si l'auteur pouvait acquérir un peu plus d'estime pour son personnage et pour la nature humaine en général, je pense que ses livres ne pourraient qu'en bénéficier grandement, non ?"

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Rooooh qu'est-ce qu'ils finissent par m'agacer James et Agatha !! Il ne va pas falloir que ça dure encore des tomes et des tomes cette histoire. En attendant, vais-je pour autant résister à l'envie d'enchaîner directement avec le suivant !"

     

        Mlle Alice, merci, et à jeudi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des enquêtes d'Agatha Raisin