Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

époque victorienne

  • Le Témoignage du Pendu d'Ann Granger

    Imprimer
    • le témoignage du pendu, Ann Granger, Ben Ross, elizabeth rossabeth, ben et Elizabeth, saga ben ross, policier anglais, époque victorienneMlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Le Témoignage du Pendu ?

       "C'est une série qui m'a essentiellement séduite jusqu'ici par son cadre, son époque et ses couvertures sublimes, ce qui est déjà pas mal mais ne suffit pas forcément à vous tenir en haleine très longtemps. Mais comme j'essaie de venir à bout de mes séries en cours, je me suis finalement décidée à me lancer dans ce cinquième tome."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Le dernier meurtrier que Ben a arrêté est sur le point d'être pendu lorsqu'il demande à lui parler. Il n'essaie pas de plaider sa cause, comme le policier le redoutait, mais avant de mourir, il souhaite confesser avoir assisté à un meurtre seize ans plus tôt. Mais alors que Ben voudrait enquêter, les indices sont bien minces et le principal témoin, n'est déjà plus de ce monde..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "Je n'avais pas des attentes très élevées quant à cette histoire, je dois bien l'avouer. Les deux premiers tomes étaient sympathiques, sans plus, j'avais trouvé Ben insignifiant dans le troisième et la résolution de l'enquête décevante dans le quatrième. Sans parler du fait que l'on a dépassé depuis longtemps le seuil de l'inspiration ou de l'hommage à Anne Perry. Pourtant, cette fois, tout s'équilibre enfin. C'est le premier tome, je crois, où je n'ai aucune critique majeure à émettre sur les personnages ou sur l'intrigue. J'ai tourné les pages sans me faire prier, j'ai trouvé l'histoire plutôt originale et j'ai aimé suivre deux enquêtes différentes, ce qui permet de ne pas s'ennuyer. Il y a un peu trop de coïncidences à mon goût et l'énigme n'est pas bien compliquée à résoudre mais c'était une lecture sympathique."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "La fin, même si elle colle aux réalités de l'époque, est un peu dure à digérer, pour au moins l'une des deux enquêtes. J'espérais un peu plus que ça sûrement après un récit plutôt bien réussi. Mais je referme malgré tout ce roman avec une bonne impression générale de ma lecture et j'ai cette fois bien envie de lire la suite."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des livres d'Ann Granger ICI

     

    Alors, vous craquez pour "Le Témoignage du Pendu" ?

    Catégories : Lire et Enquêter 0 commentaire
  • Sans Forme de Gail Carriger

    Imprimer

    sans âme,gail carriger,le protectorat de l'ombrelle,loup-garou,vampire,alexia tarabotti,époque victorienne,londrès

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Sans Âme ?

       "Même si le premier volume n'avait pas été un coup de coeur, je n'avais pas envie d'abandonner cette série et la suite était dans ma wishlist depuis un petit moment. Jusqu'à ce que l'adorable Lili est la gentillesse de me l'offrir."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Un phénomène étrange s'est abattu sur Londres, une humanisation massive exorcise les fantômes et rend aux vampires et aux loups-garou leur forme mortelle. Alexia, maintenant Lady Maccon, se doit d'enquêter..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "J'ai retrouvé Alexia avec grand plaisir. Ce personnage de femme forte et indépendante à l'époque victorienne n'est pas des plus habituels et c'est pour cela qu'on l'aime tant. Sans compter le couple qu'elle forme avec son mari ! Elle n'a rien perdu ici de sa folie et de ses bizarreries et l'humour est toujours l'atout majeur de cette série. J'ai donc une nouvelle fois dévoré ce tome et je l'ai même préféré au précédent. Et si, une fois encore, on se demande comment Lady Maccon n'a pas compris certaines choses plus tôt, le mystère se marie bien au reste de l'histoire. On découvre ici de nouvelles technologies, une partie du passé de Lord Maccon et on voyage jusqu'en Écosse. Bref, on ne s'ennuie pas une seconde. Sans oublier que tous les personnages secondaires sont vraiment intéressants, chacun à leur manière, que se soit l'amie idiote d'Alexia, sa soeur perfide ou l'inventrice française..."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "La fin est vraiment cruelle, pour l'héroïne comme pour le lecteur et  je ne vais vraiment pas me faire prier pour lire la suite au plus vite."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques sur les aventures d'Alexia Tarabotti ICI

    Catégories : Lire et Imaginer 0 commentaire