Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

downton abbey

  • Les Tribulations d'une Cuisinière Anglaise de Margaret Powell

    Imprimer

    les tribulations d'une cuisinière anglaise,margaret powell,upstairs downstairs,downton abbey

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Les Tribulations d'une Cuisinière Anglaise ?

       "J'ai acheté cet ouvrage en mars dernier, au salon du livre de Paris, fortement influencée par cette jolie collection de chez Payot et certainement également par Emjy (@emjydingleybell) et/ou Titine (Plaisirs à Cultiver)."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Au début du vingtième siècle, Margaret Powell n'a pas d'autre choix que d'entrer en condition pour aider sa famille. D'abord fille de cuisine, elle deviendra très vite cuisinière grâce à sa persévérance sans faille et nous livre ici le récit de ses années au service des plus aisés..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "J'avais un peu peur de m'ennuyer parce qu'il s'agit plus d'une chronique de vie que d'un roman ou même d'une biographie et le langage parlé de l'auteur m'inquiétait également mais en fait, c'est parfait ! Cela donne l'impression d'une conversation autour d'une tasse de thé. Le franchise et la simplicité de Margaret Powell sont le reflet de sa position et de son caractère et nous projette directement dans son univers. Elle n'est pas toujours sympathique, elle n'est jamais complaisante mais elle n'a pas eu une vie facile et nous dépeint les choses comme elles sont, sans fioriture. Ce récit a inspiré la plupart des séries télévisées sur le même thème qui ont suivies comme Upstairs Dowstairs et Downton Abbey, sauf qu'il s'agit ici d'une version non édulcorée. Alors bien sûr c'est moins romantique à lire mais ça n'en est que plus intéressant il me semble."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Bien sûr, on aurait aimé qu'"eux", les patrons, ressemblent plus à Lord et Lady Grantham et que Margaret trouve un prince charmant mais cette force de la nature nous transmet son optimisme et et se fabrique sa propre "happy ending".

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez d'autres chroniques autour de cet univers ICI.

    Catégories : Lire des Romans 6 commentaires
  • Loin de Berkley Hall de Coralie Khong-Pascaud

    Imprimer

    loin de berkley hall, coralie khong-pascaud, concours charleston, librinova, downton abbey

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Loin de Berkley Hall ?

       "Coralie  a participé au concours Charleston autour du thème de Downton Abbey et est arrivée deuxième. Cela lui a valu d'être maintenant publiée chez Librinova et c'est elle qui a eu la gentillesse de me demander de lire son roman."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Lady Catherine est une belle jeune femme, d'un milieu aisé et qui n'a jamais eu à affronter les difficultés de la vie. Pour autant, elle n'est pas heureuse et  se plier à ce que l'on attend d'elle et se marier comme son devoir l'exige, très peu pour elle..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "J'ai été un peu perturbé par le nom choisi pour l'héroïne je dois dire. Lady Catherine, pour moi, c'est très ancré vieille tante hautaine et aigrie et difficile de se détacher de cette image. En revanche, j'ai été plus qu'agréablement surprise par la qualité et la richesse de l'écriture. On se projette facilement dans cet univers, aussi bien à l'étage qu'auprès des domestiques, grâce à la foule de détails intéressants et bien amenés, et malgré quelques infimes maladresses. On suit Lydia avec intérêt mais j'ai eu un peu plus de mal avec sa maîtresse, la fameuse Lady Catherine. Si l'histoire est intéressante, elle met un peu trop de temps à se mettre en place à mon goût et cela nous fait, de plus, longtemps espérer de connaître le secret de Lady Catherine qui finalement n'en a pas vraiment. Il est dommage qu'elle ne trouve le sens de sa rébellion que dans la deuxième partie du roman mais à partir de là, la lecture devient bien plus intéressante et on soutient avec plaisir cette jeune femme qui est un savant mélange des trois soeurs de Downton Abbey."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Malgré le démarrage un peu long, j'ai pris grand plaisir à cette lecture et j'espère que Coralie nous réserve encore de belles surprises et trouvera l'éditeur adéquat. D'autant que la fin de Loin de Berkley Hall m'a donné envie d'en lire la suite si elle voit le jour sous sa plume."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Catégories : Lire des Romans 0 commentaire
  • Life Below Stairs de Siân Evans

    Imprimer

    life below stairs,in edwardian and victorian country houses,sian evans,angleterre,dowton abbey

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Life Below Stairs?

       "J'avais croisé ce magnifique livre lors d'un séjour en Angleterre et je l'ai retrouvé un matin de 25 décembre au pied de mon sapin."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "L'auteur nous raconte la vie "below stairs" d'une grande maison anglaise aux époques victoriennes et édouardiennes. A travers six chapitres différents, elle détaille les postes, les horaires, les tâches ou encore les loisirs des domestiques de l'époque."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Si vous aimez la série Downton Abbey, vous serez sûrement intéressé par les informations dont regorge cet ouvrage. J'ai d'abord voulu le lire en une seule fois mais il est bien trop dense pour cela et je l'ai finalement repris de temps à autre, entre différentes lectures, pour en déguster des petits morceaux par-ci, par-là. Je dois bien avouer que j'ai parfois eu un peu de mal avec le vocabulaire anglais spécifique que je ne connaissais pas et qu'à le lire d'une traite, on pourrait le trouver indigeste. A force de tout passer au crible, il y a forcément des répétitions. Mais c'est le lot d'un livre si complet je pense et qu'il me faudra sûrement rouvrir souvent avant d'en retenir tous les éléments. De nombreuses illustrations allègent tout de même l'ensemble et je dois dire que c'est un très belle ajout à une bibliothèque."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Un livre dans lequel vous trouverez donc sans aucun doute toutes les informations que vous cherchez sur la vie en service à cette époque mais qu'il vaut mieux consulter selon ses besoins ou ses envies que lire linéairement."

     

        Mlle Alice, merci, et à mercredi prochain...

    Dans le même univers, retrouvez ma chronique sur le Monde de Downton Abbey ICI

    et retrouvez toutes mes chroniques autour de la Reine Victoria ICI