Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

livre pour enfants

  • La Maison de Winnie d'A.A. Milne

    Imprimer
    • la maison de winnie, winnie l'ourson, a. a. milne, Christophe Robin, bibliothèque Gallimard jeunesse, livre pour enfantsMlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec La Maison de Winnie ?

       "Après avoir adoré le roman d'A.A. Milne dans lequel nous faisons la connaissance de Christophe Robin et de tous ses amis, je ne pouvais pas m'arrêter en si bon chemin."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Retour dans la forêt des rêves bleus pour partir à l'aventure avec Winnie l'Ourson et ses voisins..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "Dès les premières pages, nous sommes avertis, il s'agit ici de dire Adieu. Dès la Contradiction en fait (oui parce qu'il ne s'agit pas d'une Introduction puisque nous connaissons déjà les personnages, mais de son contraire et que selon Hibou, si c'est le Contraire d'une introduction, alors il s'agit d'une Contradiction). Bref, une chose est sûre, Christophe Robin grandit et il va bientôt partir à l'école. Cela ne nous empêche pas de retrouver l'humour et la finesse de l'auteur, la modestie de Winnie ou les ronchonnements de Hi-Han... Cela ne nous empêche pas non plus de faire la connaissance d'un tout nouveau personnage un peu trop bondissant aux goûts de certains, mais tout se teinte déjà un peu de nostalgie."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "J'ai tout autant eu le coup de coeur pour cette suite et fin que pour le premier tome. Et que dire des dernières pages... Elles sont vraiment touchantes et nous acheminent en douceur vers la fin de l'enfance... Mais pas trop quand même."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des livres d'A. A. Milne ICI

    Et tous ceux autour de l'univers de Winnie l'Ourson, par LÀ

     

    Alors, vous craquez pour "La Maison de Winnie" ?