Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

roman gothique

  • Carmilla de Sheridan Le Fanu

    Imprimer
    • Carmilla, Sheridan le Fanu, roman gothique, vampires, halloweenMlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Carmilla ?

       "J'ai surtout découvert et exploré le roman gothique à travers Jane Austen et sa Catherine, dans Northanger Abbey, mais Sheridan Le Fanu est un auteur qui revenait régulièrement et dont Carmilla est un classique du genre. Il fallait donc bien que la rencontre ait lieu."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Laura vit avec son père, dans une contrée reculée, et désespère de la présence d'une amie. Elle est donc ravie lorsqu'une dame, ayant eu un accident à leur porte, leur confie sa fille avant de repartir précipitamment. Mais la présence de Carmilla pourrait bien ne pas être une bénédiction finalement..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "Les romans gothiques ont tous plus ou moins une construction similaire, avec des codes assez précis. On aime ou on n'aime pas. Personnellement, j'aime bien, j'avais même été étonnée d'apprécier autant le Moine, ou les Mystères d'Udolphe, qui sont pourtant des pavés. C'est divertissant, un peu dépassé, ce qui fait aussi son charme, même si ça n'effraie plus grand monde. C'est encore le cas pour Carmilla, que j'ai pris plaisir à découvrir, et il est toujours interessant de remonter à la source de certains mythes, mais je ne suis pas sûre que cela me marquera durablement pour autant."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "Du côté de la fin, c'est plutôt une déception. D'abord, bien sûr nous sommes en présence d'une héroïne naïve mais là, cela tourne franchement à la stupidité. Alors que l'on vient de lui relater un récit entièrement similaire au sien, elle ne semble toujours pas percuter ce qui lui arrive. Mais surtout, en ce qui concerne l'extermination du "monstre", je m'attendais à quelque chose d'un peu plus palpitant."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

     

    Alors, vous craquez pour "Carmilla" ?

  • L'Anaconda de Matthew G. Lewis

    Imprimer

    matthew g. lewis; m. g. lewis,l'anaconda,finitude,roman gothique

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec L'Anaconda ?

       "Ce livre est arrivé directement dans ma boîte, gentiment envoyé par Emma de Finitude, qui a pensé qu'en tant que fan de Jane Austen, je pourrais apprécier cette lecture. En effet, M. G. Lewis n'est autre que l'auteur du Moine, l'un des romans gothiques que lit Catherine dans Northanger Abbey. Une lecture toute indiquée en ce jour d'Halloween."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Afin de faire taire les rumeurs et médisances de son entourage, Everard est sommé de s'expliquer sur les circonstances terribles et douloureuses dans lesquelles il a acquit sa fortune..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Tout d'abord, je dois dire qu'une fois encore Finitude nous propose un ouvrage absolument magnifique et que rien que pour ça, je suis ravie de l'avoir dans ma bibliothèque. Pour ce qui est de l'histoire, j'ai d'abord été surprise de découvrir que les premières pages ne manquaient pas d'humour et que les suivantes ne manquaient pas de frissons. On est véritablement pris par le récit et les pages se tournent sans mal. On tremble avec le héros du destin de ses amis et moi qui ai une aversion particulière pour les serpents, je n'en menais pas large. Même si le roman gothique s'exporte ici à sous la chaleur de Ceylan, il n'a rien à envier au brouillard londonien et n'en réussit pas moins à créer une ambiance angoissante. Pour moi, le pari est réussi."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Ma première plongée dans le roman gothique avec les Mystères d'Udolphe, même si elle n'avait pas été désagréable, ne m'avait pas laissée un souvenir impérissable. Avec cette petite lecture, je dois dire que mon envie de lire le Moine a été ranimée."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Et Joyeux Halloween à tous...

    Catégories : Lire et Frissoner 2 commentaires