Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

passion hanguk - Page 2

  • Bonne Nuit Maman de Seo Mi-Ae

    Imprimer
    • bonne nuit maman,seo mi-ae,polar coréen,roman noir coréen,littérature coréenne,passion hanguk,corée du sudMlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Bonne Nuit Maman ?

       "C'est sûrement l'un des romans noirs coréens les plus connus en France et les plus plébiscités. Si je n'avais jamais craqué jusque-là, c'est parce qu'il s'agit d'une trilogie dont le troisième tome n'est pas encore sorti. Mais après avoir lu et adoré les 30 Meilleures Façons d'Assassiner son Mari, je n'ai plus tenter de résister."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Seon-gyeong est criminologue mais elle n'est qu'au début de sa carrière alors lorsqu'un tueur en série, qui a toujours refusé de parler, décide de se confier à elle, elle se doute bien qu'il a une idée derrière la tête. Et au même moment, sa vie personnelle se complique considérablement..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "C'est ce que j'appellerais un thriller honnête. C'est bien écrit, c'est prenant et tous les bons éléments sont à la bonne place, mais ce n'est pas d'une originalité folle. Si, comme moi, vous lisez un grand nombre de romans noirs, il y a de bonnes chances pour que vous puissiez esquisser les grandes lignes de l'intrigue dès les premières pages. C'est un peu dommage mais l'ambiance est assez dérangeante pour compenser ce bémol. À noter quand même qu'elle implique une enfant, ce qui peut gêner certains lecteurs. Moi-même, ce n'est pas ce que je préfère, cela me met plutôt mal à l'aise et contribue sûrement à mon avis un peu en retenu sur cette lecture. Mais si les surprises sont peu nombreuses, elles sont quand même efficaces et m'ont données terriblement envie de lire la suite. À noter également qu'une adaptation se prépare mais je ne suis pas certaine que l'histoire restera implantée en Corée, ce qui serait quand même vraiment décevant."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "La fin laisse beaucoup de place à l'interprétation. Personnellement, je n'ai pas pu m'empêcher d'aller lire le résumé du suivant pour savoir ce qu'il en était mais à noter que même s'il s'agit d'une trilogie, celui-ci peut parfaitement se lire seul et se suffire à lui-même."

     

        Mlle Alice, merci, et à mercredi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques autour de la Corée du Sud ICI

    et toutes celles sur les polars coréens, par LÀ

     

    Alors, vous craquez pour "Bonne Nuit Maman" ?

    Catégories : Lire et Enquêter 0 commentaire
  • The Things You Can See Only When You Slow Down de Haemin Sunim

    Imprimer
    • the things you can see only when you slow down, haemin sunim, prenez le temps de vivre, moine bouddhiste, conseils de vie, Corée du Sud, passion Corée, hanguk, passion hanguk, bouddhisme Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec The Things you Can See Only When You Slow Down ?

       "C'est encore et toujours au cours de mon exploration de la littérature coréenne que je suis tombée sur ce livre. Je ne lis pas vraiment d'ouvrages de développement personnel en général mais le titre et la couverture de celui-ci m'ont interpellée."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Haenim Sunim est un moine bouddhiste coréen qui dispense ses enseignements sur les réseaux sociaux. Devant le succès remportés par ses conseils de vie, certains ont été rassemblés dans différents ouvrages."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "Ce n'est pas exactement ce à quoi je m'attendais et dans un premier temps, j'ai été plutôt déçue. La plupart des phrases proposées ici m'ont parues terriblement banales, des choses entendues cent fois, que tout le monde connaît. J'ai de loin préféré les textes introductifs où l'auteur explicite mieux sa pensée. Je dois avouer aussi que je n'étais certainement pas prête à entendre certaines choses comme le fait de devoir non seulement pardonner à celui qui t'a fait du mal mais en plus avoir de la peine pour lui... Pas toujours facile à appliquer. Mais que ce soit à cause des sujets abordés, ou de mon humeur du moment, j'ai plus accroché avec la deuxième partie du livre et certaines pensées étaient juste ce que j'avais besoin d'entendre... J'ai aussi adoré les dessins de l'illustrateur Lee Young-Cheol, tout en simplicité et en poésie."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "Je pensais acheter le deuxième ouvrage du même auteur, le goût des choses imparfaites, un titre qui là encore, me parlait énormément mais finalement je n'en ferai pas une priorité. À noter tout de même qu'ils sont tous les deux disponibles en français, celui-ci sous le titre Prenez le Temps de Vivre."

     

        Mlle Alice, merci, et à samedi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques autour de la Corée du Sud ICI

     

    Alors, vous craquez pour "Prenez le Temps de Vivre" ?

  • Passion Corée, les Secrets de la Vague Coréenne

    Imprimer
    • corée du sud, passion corée, les secrets de la vague coréenne, livre sur la corée, beaux livres, Corée du Sud, passion corée, passion hangukMlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Passion Corée, les Secrets de la Vague Coréenne ?

       "Je l'avais déjà repéré en anglais mais je jugeais que j'avais déjà bien assez de livres sur la Corée du Sud, sûrement à raison, puis je l'ai croisé en librairie et j'ai eu un coup de coeur. Pour ajouter à mon bonheur, j'ai eu la chance de le recevoir de la part des éditions Hachette."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Un livre de plus qui nous propose une introduction à la culture coréenne et suit le développement du phénomène de la Hallyu, la fameuse vague déferlante qui nous arrive tout droit du pays du matin calme..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "Coup de coeur. Même si Vivre la Corée reste mon livre préféré sur la Corée du Sud à ce jour, celui se glisse juste derrière. J'ai apprécié déjà que ce soit un collectif, que l'on fasse appel à de nombreuses voies différentes pour couvrir un large panel de sujets. C'est bien écrit, bien résumé et bien présenté. Chaque chapitre commence par une illustration dans le style de la couverture, et là encore, j'aime beaucoup, de nombreuses pages offrent des petits encadrés qui récapitulent les faits importants et certaines sont consacrées à une chronologie des évènements. Une présentation finalement claire et concise. J'ai évidemment particulièrement apprécié les pages consacrées à la littérature coréenne et sa traduction dans le monde mais aucun sujet n'était inintéressant, malgré mes nombreuses lectures sur le sujet. Je n'ai absolument aucun point négatif à soulever et si vous connaissez un peu mon esprit critique, vous savez d'ores et déjà que c'est chose rare."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "Un ouvrage qui rejoint donc mon top 5 des livres sur la Corée du Sud, dont j'ai autant aimé le fond que la forme, et que je recommanderai sûrement régulièrement à l'avenir."

     

        Mlle Alice, merci, et à samedi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques autour de la Corée du Sud ICI

     

    Alors, vous craquez pour "Passion Corée" ?