Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

tome 1

  • L'Atelier des Sorciers de Kamome Shirahama

    Imprimer

    l'atelier des sorciers, kamome Shirahama, manga, pika édition, tome 1, coco la sorcière

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec l'Atelier des Sorciers ?

       "L'un de mes neveux voulait se lancer dans l'aventure des mangas et le libraire m'avait conseillé celui-ci. Un peu effrayé par l'idée de devoir lire à l'envers, mon neveu lui a finalement préféré un livre traditionnel et je n'ai pas insisté. Puis ce manga a commencé à apparaître dans tous les bookstagram et j'avoue, je n'ai plus pu résister."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Coco vit avec sa mère dans un petit village et l'aide dans sa boutique de tissus. Pour s'évader de cette vie ordinaire, elle rêve de devenir magicienne mais elle sait que c'est un don que l'on possède dès la naissance et que ce n'est pas son cas. Au moins que finalement tout soit possible..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "C'est un peu une histoire de magie à la Harry Potter, avec un univers bien construit et bien à elle, des traditions, des objets spécifiques et des sorts à créer. Et forcément, cette petite fille normale qui découvre qu'elle peut devenir magicienne, c'est toujours un peu la formule magique qui fait rêver. J'ai également aimé les dessins bien sûr, il n'y a qu'à voir la couverture d'ailleurs, qui est juste sublime. Pour autant, j'ai ressenti ce que je ressens la plupart du temps dans les mangas, les bandes-dessinées ou encore les nouvelles : un peu de précipitation dans l'intrigue, un manque d'approfondissement et un tome qui se referme sans qu'il ne se soit passé grand chose finalement. Je suis définitivement une fille de roman."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "Ce n'est pas l'énorme coup de coeur auquel je m'attendais et j'hésite encore entre tenter l'aventure du deuxième tome ou m'arrêter là. Le piège, avec les mangas, c'est que souvent les tomes se multiplient à n'en plus finir et que je me lasse avant le dénouement..."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques de manga ICI.

  • Elinor Jones, le Bal d'Hiver

    Imprimer

    elinor jones,tome 1,algésiras,aurore,le bal d'hiver

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Elinor Jones?

       "Après la fabuleuse découverte que fut la bande dessinée Princesse Sara, je continue mon exploration de la collection Blackberry de la maison d'édition Soleil... Et le plaisir est toujours au rendez-vous!"

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "La jeune Elinor Jones vient d'être embauchée comme couturière par la famille Tiffany. Miss Bianca, qui est encore une enfant mais dessine déjà toute la collection, l'accueille à bras ouverts alors que son frère est plutôt désagréable. Du moins, se sont les premières impressions qui ne se révéleront peut-être pas exactes."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "J'ai longtemps cherché des bandes-dessinées qui allieraient de beaux dessins à des histoireselinor jones,tome 1,algésiras,aurore,le bal d'hiver intéressantes et avec cette collection je l'ai enfin trouvé! Elinor Jones m'a autant séduite que Princesse Sara, un nouveau coup de coeur donc! Tous les éléments sont réunis pour que cela fonctionne avec, en plus, une pincée de belles robes et de mode, un soupçon de mystères et d'énigmes, un vrai régal! Le seul défaut? Un goût de trop peu."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Malgré toutes mes bonnes résolutions, mes envies d'être raisonnable, surtout avec tous les cadeaux que j'ai à acheter ce mois-ci, je crois que je ne vais pas résister à l'envie d'aller m'acheter au plus vite le tome 2!"

     

         Mlle Alice, merci, et à dimanche prochain...

    Retrouvez mes autres chroniques de la Saga Elinor ICI