Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Lire en Anglais

  • Greenery Street de Denis Mackail

    Imprimer
    • greenery street, Denis Mackail, Persephone Books, vintage classique, classique anglaisMlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Greenery Street ?

       "Avec le catalogue de Persephone Books, je me pose rarement beaucoup de questions. Je sais que si tous ne seront pas des coups de coeur, il y a quand même peu de chances que je me trompe. Pour celui-ci, le fait que l'auteur soit le frère d'Angela Thirkell a suffi à me décider."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Lorsqu'un jeune couple vient tout juste de se marier, il est évident que la rue qu'il doit habiter est Greenery Street, même si les maisons sont étroites et que dès le premier bébé, elles révèleront toutes leurs limites. C'est donc là que nous allons suivre les Foster dans les premiers mois de leur mariage..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "Je dois faire le triste constat qu'il s'agit du Persephone Books que j'ai le moins aimé à ce jour (sur une quinzaine de lus). Il n'est pas mauvais, il n'est pas inintéressant mais il est dispensable. J'ai parfois beaucoup aimé certains passages, certains traits d'esprit, certaines digressions. Il m'est arrivé de le trouver amusant mais c'est assez inégale. Denis Mackail peine à nous intéresser aux petits riens du quotidien de ce couple. C'est d'autant plus dommage qu'il ne manque pas grande chose. Peut-être que si les personnages avaient été plus attachants, plus sympathiques et la vision de l'auteur sur l'héroïne moins clichée, j'aurais plus accroché. Quoi qu'il en soit, je ne peux pas dire que je n'ai pas aimé mais il a traîné un certain temps sur ma table de chevet et ça, ce n'est jamais très bon signe."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "Le dernier tiers est certainement le meilleur mais, même là, alors que le couple prend le train pour un week-end de vacances, je n'ai pu m'empêcher de repenser à The Fortnight in September qui, sur le même sujet, était tout à fait délectable." 

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des Persephone Books ICI

     

    Alors, vous craquez pour "Greenery Street" ?

  • Mrs Tim of the Regiment de D.E. Stevenson

    Imprimer
    • d.e. stevenson, mrs tim of the regiment, littérature anglaise, lire en anglaisMlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Mrs Tim of the Regiment ?

       "J'ai aimé tous les romans de D.E. Stevenson que j'ai pu découvrir à ce jour et celui-ci, en plus d'être l'un de ses premiers, est également en partie autobiographique. J'étais donc très curieuse de m'y plonger."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Hester Christie est femme de militaire. Cela implique une vie dans un régiment, des déménagements incessants et de supporter la femme du Colonel, entre autres petits inconvénients. Ce qu'elle nous raconte, jour après jour, à travers son journal..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "Si j'étais du genre à abandonner un livre en cours de lecture, j'aurais abandonné celui-ci à la fin du premier mois. J'ai du mal à m'intéresser à la vie de la famille Christie, j'ai du mal à occulter le côté autobiographique et par-dessus tout, je m'ennuie. Pourtant, j'ai été récompensée de ma persévérance. Dès le deuxième mois, les choses s'animent, l'humour de l'auteur prend le dessus et on commence à s'attacher aux différents protagonistes (sauf au mari, qui m'a vraiment agacée jusqu'à la fin). Ce n'est pas le meilleur écrit de Stevenson mais ça devient une lecture de plus en plus agréable au fil des pages. Puis, à la moitié du roman, l'héroïne part en vacances et c'est comme si j'avais un tout autre roman dans les mains, beaucoup plus proche de ce que j'ai pu lire de l'auteur jusque là, et beaucoup plus à mon goût. Ça n'en reste pas moins très déroutant."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "Je ne regrette pas ma lecture une seconde et je garde une envie intacte de lire d'autres oeuvres de D.E. Stevenson. Pour autant, est-ce que je lirai les suites de celui-ci, je ne suis pas sûre."

     

        Mlle Alice, merci, et à jeudi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des livres de D.E. Stevenson ICI

     

    Alors, vous craquez pour "Mrs Tim of the Regiment" ?

  • Elizabeth and her German Garden d'Elizabeth Von Arnim

    Imprimer
    • Elizabeth et son jardin allemand, Elizabeth and her German garden, Elizabeth von Arnim, nature writingMlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Elizabeth et son Jardin Allemand ?

       "Après mon coup de coeur de l'année dernière pour Avril Enchanté, je pensais que cette nouvelle lecture d'Elizabeth Von Arnim serait parfaite pour le début du printemps."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Elizabeth nous raconte, au fil des mois, la naissance de son jardin dans cette maison isolée d'Allemagne et sa difficulté à y accepter l'intrusion du monde extérieur."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "J'ai eu beaucoup de mal à entrer dedans. Entre le fait que c'est une lecture en anglais, regorgeant de noms de fleurs, et qu'il n'y a pas véritablement d'histoire, il faut quand même une certaine disponibilité d'esprit pour s'y plonger pleinement et je ne l'ai peut-être pas lu au bon moment. Mais j'ai également eu beaucoup de mal à trouver Elizabeth attachante (sans parler de son mari). Pourtant, je suis complètement en accord avec ses valeurs et ce qu'elle défend ici, le bonheur d'être au plus près de la nature par exemple ou sa répugnance à se mêler au monde. J'ai également aimé son esprit et son humour mais j'ai vraiment eu du mal avec son snobisme et sa condescendance envers ceux qui n'ont pas été aussi gâtés par la nature qu'elle."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "J'y ai trouvé de nombreux petits passages interessants ou amusants mais si on prend le récit dans son ensemble, on est loin de ce que j'ai ressenti pour Avril Enchanté malheureusement."

     

        Mlle Alice, merci, et à jeudi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques des livres d'Elizabeth Von Arnim ICI

     

    Alors, vous craquez pour "Elizabeth et son Jardin Allemand" ?