Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Lire en Anglais - Page 4

  • In the Garden - Essays on Nature and Growing

    Imprimer
    • in the garden,daunt books,essays on nature and growing,victoria adukwei bulley,niellah arboine,elizabeth-jane burnett,caroline craig,jon day,kerri ní dochartaigh,jamaica kincaid,daisy lafarge,penelope lively,claire lowdon,paul mendez,nigel slater,zing tsjeng,francesca wade, nature wirtingMlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec In the Garden ?

       "Après une première plongée bien plaisante dans le 'nature writing' et ma lecture du recueil At the Pond, du même éditeur, il me fallait absolument ce magnifique petit ouvrage."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Il s'agit d'un recueil de nouvelles écrit par différents auteurs, certains plus connus que d'autres, de différents horizons et de différentes origines, qui nous parlent de ce que signifie le jardin pour eux."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "Le point fort de ce recueil, c'est que toutes les nouvelles sont très différentes, même le sujet est parfois différent. Certes, il y a toujours un lien avec le jardin mais certaines parlent d'engagement, de politique, d'autres de bien-être ou de santé mentale... Vous seriez surpris de la multiplicité de sentiments qu'un jardin peut évoquer à différentes personnes. Pour ma part, ce sont peut-être les plus simples que j'ai préféré, celles qui parlent de la vie, tout simplement, celles qui nous permettent de nous rendre compte à quel point la nature nous est essentielle et est certainement le meilleur témoin et la meilleure métaphore de notre évolution personnelle. J'ai trouvé, dans tous les cas, que les nouvelles soient douces, touchantes ou acides, qu'il y avait décidément beaucoup de poésie à parler de jardins."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "C'est un recueil qui se savoure et que j'ai, encore une fois, beaucoup aimé. Il me reste à lire le troisième opus de cette collection, et cette fois, on parlera cuisine. J'ai hâte."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques de cette collection ICI

    et toutes celles à propos de Nature Writing, par LÀ

     

    Alors, vous craquez pour "In the Garden" ?

  • At the Pond - Swimming at the Hampstead Ladies' Pond

    Imprimer
    • at the pond, nature writing, Deborah moggach, swimming at the Hampstead Ladies' Pond, Hampstead Heath, the heath, daunt booksMlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec At the Pond ?

       "La découverte de cet ouvrage est une combinaison de différents facteurs : j'ai adoré un recueil de nouvelles publiées par Daunt Books, je me suis donc penchée sur leurs autres publications et j'avais, de plus, envie de nature et de me téléporter à Londres, comme souvent... La couverture, plus qu'attrayante, a fini de me convaincre."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Dans le magnifique parc de Hampstead Heath, à Londres, il existe un étang dont l'accès est exclusivement réservé aux femmes et dans lequel on peut se baigner tout au long de l'année. Ce recueil de nouvelles nous dévoile le point de vue de 14 femmes différentes sur cette expérience..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "Les textes, très variés, sont présentés par saison, nous rentrons donc directement dans le vif du sujet avec les baigneuses de l'hiver. Quel courage il doit falloir pour entrer dans cette eau glaciale par n'importe quel temps, quelle admiration je ne peux m'empêcher d'avoir instantanément pour ses héroïnes ordinaires. Et puis vient le printemps, l'été et enfin l'automne et chaque ambiance à ses fidèles. J'ai adoré cet ouvrage, et même si j'ai quelques préférences parmi les textes proposés, l'ensemble du livre est d'une grande qualité. Certaines nouvelles nous immergent dans l'étang, avec toutes ses odeurs et toutes ses sensations, d'autres nous font faire le tour du Monde. Certaines nous donnent envie d'y être quand d'autres nous dissuadent de vouloir y plonger ne serait-ce qu'un doigt de pied. Et tout cela avec un sentiment général de bien-être et de sororité, un vrai régal."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "J'ai refermé cet ouvrage avec l'envie irrépressible de commander au plus vite les deux autres opus de cette série : In the Garden et In the Kitchen. En plus, je l'ai lu en compagnie de mes amies Emjy et Martine, ce qui n'a fait qu'ajouter au délice."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

     

    Alors, vous craquez pour "At the Pond" ?

  • Smallbone Deceased de Michael Gilbert

    Imprimer
    • smallbone deceased, British library crime classics, Michael Gilbert, policier anglais, British libraryMlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Smallbone Deceased ?

       "Je passe des heures et des heures à hanter les sites des libraires anglais, c'est une vraie maladie... J'ai d'abord repéré la collection en elle-même, éditée par la British Librabry, puis j'ai fait une petite liste de ceux qui me tentaient le plus. Celui-ci arrivait numéro un et il m'a été offert par ma nièce, à Noël."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Au sortir de la Seconde Guerre Mondiale, dans un cabinet d'avocats respecté, alors que l'un des associés principaux vient de mourir des suites d'une maladie, on retrouve un corps caché au milieu de ses dossiers. Était-il au courant ? Est-il lui même l'assassin ? L'Inspecteur Hazlerigg va devoir enquêter..."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous ?

       "J'ai eu du mal à entrer dans cette lecture et cela est certainement dû à la combinaison de plusieurs facteurs : mon niveau d'anglais que je ne prétends pas parfait, le milieu des avocats et de la loi, dans lequel se déroule l'histoire, qui m'intéresse peu et dont je ne connais pas tout le vocabulaire, et la façon dont c'est écrit, détaillant divers actes juridiques par exemple, ou ne faisant intervenir le crime que tardivement. Lorsqu'enfin celui-ci arrive, mon intérêt s'éveille d'autant plus que deux des personnages, dont l'enquêteur, ont un peu d'épaisseur et de vécu mais ce sera finalement assez mal exploité. Je n'ai certes pas trouver l'assassin mais jusqu'à la dernière page, j'avais encore du mal à différencier les différents protagonistes alors de là à comprendre leurs intentions..."

    • Et comment cela s'est-il fini ?

       "Le résumé de tout ce qui ne m'a pas emballée donne l'impression d'une mauvaise lecture, j'en suis consciente. Ce ne fut pas le cas, je dirais plutôt, pour faire une comparaison hasardeuse, que c'était un plat qui se laissait manger mais qui manquait quand même cruellement de saveur."

     

        Mlle Alice, merci, et à lundi prochain...

     

    Alors, vous craquez pour "Smallbone Deceased" ?