Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Lire en Anglais - Page 5

  • Miss Buncle Married de D.E. Stevenson

    Imprimer

    miss buncle married,miss buncle's book,d.e. stevenson

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Miss Buncle Married?

       "Je me suis laissée envoûter l'année dernière par le charme désuet de Miss Buncle dans le premier tome de ses aventures et j'avais très envie de la suivre à nouveau."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Nous retrouvons Miss Buncle mariée et prête à s'installer dans un nouveau village. Mais à peine arrivée qu'elle découvre déjà des secrets qu'elle n'aurait du connaître. Va-t-elle résister à dépeindre ses voisins dans un nouveau livre et y révéler tous leurs travers ou décider d'abandonner l'écriture pour une vie plus paisible? "

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Les livres de D.E. Stevenson sont de petites gourmandises qui se savourent. Ils sont pleins d'humour, de personnages attachants et de bons sentiments. Il ne s'y passe pas forcément grand chose, mais pour moi qui aime la psychologie des personnages, j'y trouve toujours de la matière. Miss Buncle est délicieuse de simplicité et de naïveté et l'on a vraiment l'impression de retrouver une amie. On découvre, de plus, toute une palette de nouveaux venus: des excentriques, des gens simples, des égoïstes et des sauvageons, de quoi ravir les capacités d'analyse de Barbara Buncle aussi bien que les miennes. Malheureusement, tout ce qui tourne autour de l'écriture et des conséquences coquasses que cela avait eu dans le premier opus sont ici quasi inexistants et c'est vraiment dommage."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "J'ai été quelques peu déçue par la fin, très conventionnelle mais ma foi, il ne faut pas oublier que ce livre a été écrit en 1936! Je lirai sans aucun doute la suite, ou l'un des autres romans de D.E. Stevenson, de toutes façons les couvertures sont bien trop belles pour que je puisse résister."

     

        Mlle Alice, merci, et à mercredi prochain...

    Retrouvez toutes mes chroniques sur les livres de D.E. Stevenson ICI

  • Life Below Stairs de Siân Evans

    Imprimer

    life below stairs,in edwardian and victorian country houses,sian evans,angleterre,dowton abbey

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Life Below Stairs?

       "J'avais croisé ce magnifique livre lors d'un séjour en Angleterre et je l'ai retrouvé un matin de 25 décembre au pied de mon sapin."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "L'auteur nous raconte la vie "below stairs" d'une grande maison anglaise aux époques victoriennes et édouardiennes. A travers six chapitres différents, elle détaille les postes, les horaires, les tâches ou encore les loisirs des domestiques de l'époque."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Si vous aimez la série Downton Abbey, vous serez sûrement intéressé par les informations dont regorge cet ouvrage. J'ai d'abord voulu le lire en une seule fois mais il est bien trop dense pour cela et je l'ai finalement repris de temps à autre, entre différentes lectures, pour en déguster des petits morceaux par-ci, par-là. Je dois bien avouer que j'ai parfois eu un peu de mal avec le vocabulaire anglais spécifique que je ne connaissais pas et qu'à le lire d'une traite, on pourrait le trouver indigeste. A force de tout passer au crible, il y a forcément des répétitions. Mais c'est le lot d'un livre si complet je pense et qu'il me faudra sûrement rouvrir souvent avant d'en retenir tous les éléments. De nombreuses illustrations allègent tout de même l'ensemble et je dois dire que c'est un très belle ajout à une bibliothèque."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Un livre dans lequel vous trouverez donc sans aucun doute toutes les informations que vous cherchez sur la vie en service à cette époque mais qu'il vaut mieux consulter selon ses besoins ou ses envies que lire linéairement."

     

        Mlle Alice, merci, et à mercredi prochain...

    Dans le même univers, retrouvez ma chronique sur le Monde de Downton Abbey ICI

    et retrouvez toutes mes chroniques autour de la Reine Victoria ICI

  • Bad Monkeys de Matt Ruff

    Imprimer

    bad monkeys,matt ruff,jane charlotte,a thurdsay next

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Bad Monkeys?

       "J'ai croisé sa route dans une librairie de Londres, il était dans la sélection des vendeurs et l'histoire décalée m'a donnée envie. Sans parler de la couverture!"

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Jane Charlotte vient de se faire arrêter pour avoir tuer un homme mais aux vues des histoires d'organisation secrète qu'elle raconte, c'est un psy qu'on lui envoie. Elle va alors lui détailler comment tout cela a commencé et à nous de savoir s'il la croit ou non."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Il y a tout un tas de choses que j'ai beaucoup aimé dans ce livre et quelques déceptions également. L'héroïne est digne d'une Thursday Next ou d'une Charley Davidson avec son caractère bien trempé, son côté intrépide et les histoires qu'elle raconte bien sûr. On a tout de suite envie d'en savoir plus et de se plonger dans cet univers déjanté où les gentils ont des pistolets en plastique qui tuent les méchants sans laisser de trace. Et justement, tout le problème est là, la première approche effleure à peine la surface et les scènes intéressantes mettent du temps à venir. Le procédé consistant à raconter tout au long du livre des évènements passés lasse également un peu. Du coup, le rythme est très inégal mais ça n'empêche qu'il y a tout de même du génie dans ce récit complètement loufoque, plein d'humour et avec de la réflexion en prime!"

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "La fin nous retourne le cerveau bien sûr, mais on n'en attendait pas moins de la part de l'auteur après les péripéties et les découvertes auxquelles il nous a maintenant habitué. Mais on s'attendait justement à tellement de révélations qu'il semble malgré tout rester encore quelques parts d'ombre et un sentiment d'inachevé."

     

        Mlle Alice, merci, et à mercredi prochain...