Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Complètement Cramé! de Gilles Legardinier

    Imprimer

    gilles legardinier,demain j'arrête,complètement cramé

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec Complètement Cramé?

       "Je n'avais pas résisté aux nombreuses éloges concernant le roman précédent, Demain J'arrête, mais j'avais été un petit peu déçue, m'attendant à quelque chose de plus original. Il n'était donc pas acquis que je me laisse tenter par celui-ci mais je dois dire que le résumé m'a tout de suite convaincu."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Andrew Blake, chef d'entreprise anglais n'a plus goût à rien. Il va alors prendre une décision radicale, se faire engager comme majordome en France."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Cette fois-ci, ma lecture fut un vrai régal. La situation est cocasse et les personnages très attachants. Andrew, avec son bon sens et son flegme tout britannique, arrive avec discrétion dans la vie des gens et bouleverse tout sans que l'on s'en rende compte. Un petit geste par-ci, un mot gentil par-là et tout le monde se sent plus heureux, le lecteur y compris. C'est un roman parfait à lire sur la plage et qui met en plus du baumegilles legardinier,demain j'arrête,complètement cramé au coeur. En parcourant les remerciements du premier opus de cet auteur, j'avais déjà eu un véritable coup de coeur pour lui et ici, toute la bonté que l'on ressent chez cet homme transparait véritablement dans son histoire et ses héros. A lire donc sans modération."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Ce n'est pas le genre de livre qui nous surprend par de grands rebondissements dans les dernières pages, mais on le referme indéniablement le sourire aux lèvres."

     

        Mlle Alice, merci, et à mercredi prochain...

    Retrouvez mes autres chroniques des livres de Gilles Legardinier ICI

  • Le Messager de Markus Zusak

    Imprimer

    markus zusah,le messager,kero,la voleuse de livres

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec le Messager?

       "J'ai reçu ce livre directement de l'éditeur, sans en avoir été averti et je dois dire que sans cela, je ne me serais sûrement pas penchée dessus. Une fois le livre dans les mains, bien sûr, je n'allais pas l'abandonner à son sort et avec la Voleuse de Livres, on avait beaucoup entendu parler de son auteur dernièrement. J'étais donc intriguée..."

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "Ed Kennedy, 19 ans, est un type normal, voir banal, chauffeur de taxi dans une petite ville paumée sans grande perspective d'avenir. Jusqu'au jour où il reçoit chez lui une carte à jouer avec des adresses et des horaires. Ce qu'il va y voir le forcera à sortir de sa routine."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "C'est un livre à part et je dois dire que j'ai été très vite prise au jeu et que sa lecture n'a pas traînée. Il y a un vrai suspense qui se développe autour de ces cartes et du destin des gens que va croiser Ed Kennedy. Il y aura de nombreux malheurs mais aussi des petits bonheurs et une bonne dose d'espoir. Ce livre c'est un cheminement, un message pour chaque lecteur, un encouragement à se tourner vers les autres et à se dépasser chaque jour. Chacun peut se reconnaître dans ce héros ou même se sentir supérieur à lui alors il ne tient qu'à nous d'être finalement aussi digne de la vie que lui."

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "Je n'ai pas vraiment aimé le dénouement, le pourquoi du comment. On aurait tout aussi bien pu rester dans le flou. Mais le message du livre, comme nous l'explique le héros, est bien plus important que l'aboutissement et c'est ça qui compte vraiment."

     

        Mlle Alice, merci, et à mercredi prochain...

    Catégories : Lire des Romans 0 commentaire
  • The Young Clementina de D.E. Stevenson

    Imprimer

    the young clementina,d.e. stevenson,miss buncle married,miss bundle's book,sourcebooks

    • Mlle Alice, pouvez-vous nous raconter votre rencontre avec The Young Clementina?

       "J'ai commencé ma découverte de l'univers et de la plume de D.E. Stevenson avec la série des Miss Buncle qui m'avait déjà charmée et j'avais envie d'explorer une autre de ses histoires. Comme Sourcebooks est justement en train de rééditer son oeuvre avec un choix de couvertures sublimes, je n'ai pas hésité beaucoup plus longtemps à me laisser convaincre (par moi-même d'ailleurs).

    • Dites-nous en un peu plus sur son histoire...

       "L'histoire se déroule autour des années 30. Charlotte Dean, vit une vie sans intérêt ni saveur, seule dans un petit appartement de Londres et se rendant chaque jour au travail consciencieusement. Mais ne croyez pas qu'il en a toujours été ainsi, cette vie d'ermite est un choix et petit à petit, nous allons découvrir pourquoi et quels sont les évènements qui aujourd'hui la pousse à changer de nouveau cela."

    • Mais que s'est-il exactement passé entre vous?

       "Ce livre est poignant. Comme toujours, D.E. Stevenson nous dépeint des personnages extrêmement attachants et dès les premières pages, on se prend d'une grande affection pour Charlotte. Le début de son récit est quelque peu pathétique, elle est si seule qu'elle s'invente une amie imaginaire d'une femme croisée une fois dans le bus. Puis on découvre son histoire si triste et sa résignation courageuse et c'est un vrai crève-coeur. Impossible alors de se détacher de ces pages qui vont tour à tour nous redonner un peu d'espoir et nous le ravir aussi vite et réserver encore bien des surprises et des découvertes à cette pauvre Charlotte Dean. C'est vraiment une réussite en ce qui concerne les personnages et la palette des émotions que l'on traverse, le tout sur fond de campagne anglaise. Que demander de plus?"

    • Et comment cela s'est-il fini?

       "C'est quand même le genre de livres où l'on s'énerve un peu tout le long contre les uns et les autres et leur manque de communication, sur toutes ces souffrances qui auraient pu être évitées sans la fierté mal placée de certains et la naïveté des autres alors bien sûr, pour rétablir l'équilibre, on a besoin d'une fin vraiment heureuse, de sentir que les personnages n'ont pas traversé tout cela pour rien. Et de ce côté-là, j'ai été un peu déçue par la rapidité du dénouement. Un peu plus de scènes de bonheur, voire un épilogue, n'auraient pas été de trop à mon goût."

     

        Mlle Alice, merci, et à mercredi prochain...

    Retrouvez les autres chroniques des livres de D.E. Stevenson ICI